Une mission de la CNAMGS au Maroc!

Jeudi, 9 juillet, 2015 - 14:36

Composée du Docteur Jean KOUMBA, Médecin Régulateur et du Docteur  Lucie MEKEMEZA, de la cellule de contrôle et de vérification de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale (CNAMGS), cette mission dépêchée au  Maroc, vient s’enquérir des conditions réelles et véritables d’accueil et de traitement des  malades évacués sanitaires par la CNAMGS . Mais ses objectifs sont également de prospecter de futures éventuelles structures partenaires de la CNAMGS et faire le point avec celles déjà existantes.

Quelques heures après son arrivée sur le sol marocain, la délégation de la CNAMGS a eu une séance de travail avec S.E.M.L’Ambassadeur Haut Représentant de la République Gabonaise, près le Royaume du Maroc.

Cette  séance de travail aura permis  d’affiner un programme devant permettre à la mission de se dérouler sans encombre.

 

Les délégués de la CNAMGS souhaitant que certains aspects soient pris en compte ; concernant, notamment, une rencontre avec des responsables du RAMED MAROC.

Une clarification des plus nettes a également été faite sur les missions qui devraient désormais être dévolues aux différents partenaires. La Direction Générale de la CNAMGS souhaitant que soient, désormais, dissociés les volets accueil des patients et purement médical.

Se félicitant de ces initiatives qui viennent consolider et fortifier la volonté des plus hautes autorités de la République Gabonaise  à asseoir une véritable assurance maladie pour tous ,le Chef de la Mission Diplomatique du Gabon, au Maroc, a indiqué à ses interlocuteurs la détermination de son administration à accompagner la CNAMGS dans le suivi des conditions d’accueil et de traitement des patients en évacuations sanitaires.

Dans la foulée, Madame LOFTI, responsable  du Cabinet FRERES  OPTIQUES, un cabinet des soins de la vue et de l’audition, est venue présenter sa structure à la délégation de la CNAMGS.Martelant son désir de venir s'implanter au Gabon.

Il en ressort que ce cabinet souhaite bénéficier de l’onction de la CNAMGS pour nouer divers partenariats avec des structures naissantes ou homologues au Gabon.

Des échanges qui s’en sont suivis, il a été vivement recommandé à cette dame dont l’ambition de venir s’implanter au Gabon, ne souffre l’ombre d’aucun doute, d’organiser une caravane médicale, sur certaines pathologies liées à la vue et à l’audition, pour lui permettre de prendre pied sur le territoire national , et de faire apprécier son expertise , à l’instar de ce qui se fait déjà , depuis quelques années , par la Fondation Amissa BONGO.

Cette journée du 8 Juillet 2015, aura été un véritable marathon pour les équipes de l’Ambassade Haute Représentation de la République Gabonaise, près le Royaume du Maroc et la CNAMGS.

Première étape de cette mission, la Polyclinique Internationale de Rabat, au nombre des douze(12) structures au programme de ce séjour professionnel pour la délégation de la CNAMGS.

S.E.M.Abdu Razzaq Guy KAMBOGO , a remercié les dirigeants et personnels de cette strcuture sanitaire pour la mobilisation observée tout en rappelant les objectuifs visés par cette mission : s’enquérir de la situation vécue par les différents patients gabonais et analyser des perspectives de coopération plus étroite entre la Polyclinique et la CNAMGS.

Faisant une exégèse de cette unité, le Professeur Abdelmadjid SAOURA, PDG de la Polyclinique, s’est montré réjoui de la confiance faite à l’endroit de la structure par les autorités gabonaises. Rappelant et explicitant, au passage, la nature  et les pathologies des quatre cas reçus. Les traitements se déroulant de la meilleure des manières possibles et laissant augurer de lendemains enchanteurs, nonobstant les aléas de la médecine.

Forts des nouvelles orientations arrêtées par leur Direction Générale , les délégués de la CNAMGS , ont cependant , souhaité obtenir des éclaircissements concernant l’ambigüité existant entre SEVAMED et la Polyclinique Internationale de Rabat . Voulant absoudre toute forme de délits d’initiés qui pourrait naitre d’une quelconque contiguïté.

Le Professeur Abdelmadjid SAOURA a donné des gages d’assurance sur le fait que les actes posés par les deux structures précitées, étaient le fait de personnes morales et physiques différentes.

Indiquant que la confiance n’excluait pas le contrôle, les délégués de la CNAMGS ont voulu toucher du doigt les réalités de l’établissement. Il s’en est suivi une visite des différents malades gabonais (4 au total), dont les conditions d’accueil, de traitement, et les résultats obtenus sont intéressants.

  

Le tour du propriétaire s’est prolongé par la visite d’un certain nombre de structures laissant apparaitre des conditions plus qu’idoines pour la réception des malades.

  

Sous la conduite de son principal responsable, l’opportunité aura été donné à l’imposante délégation, de visiter le centre d’oncologie AL AZHAR .

Les responsables ont indiqué que cet établissement spécialisé dans le traitement du cancer s’est donné , entre autres missions :

  • La Prise en charge du traitement du cancer
  • Le Dépistage et la prévention du cancer

Le centre dispose de 105 collaborateurs à plein temps (staff médical spécialisé, staff paramédical, staff technique de haut niveau spécialisé dans les traitements par rayonnement, staff administratif , personnel de service et de maintenance ).

Ces dernières années, le centre s’est doté d'accélérateurs type ELEKTA SYNERGIE , option VMAT*IGRT**+XV1 qui renforcent le plateau technique .

Nonobstant les résultas attendus , au terme de cette mission , cette visite aura donné l'opportunité aux responsables de la CNAMGS , de mieux se pénétrer des réalités  et du potentiel réel des structures . Un certain nombre d'unités sanitaires , dans les villes de Rabat et de Casablanca , doivent encore faire l'objet d'inspection . La finalité recherchée étant , bien évidemment , de permettre aux évacués sanitaires gabonais de siposer d'un accueil , de conditions de vie et de traitement acceptables .

PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM