Une Délégation du Sénat Gabonais au Maroc !

Dimanche, 2 décembre, 2012 - 10:40

Une délégation du Senat Gabonais, conduite par le Vénérable Martin Fidèle MAGNAGA , et composée , également du Vénérable  Charles René MBA , et de Madame  Béatrice NTOUTOUME , Directeur des Collectivités Locales ,  vient de prendre part  , à Rabat , au Maroc , aux travaux de la 3éme Réunion des Chambres de Commerce et d’Industrie  d’Afrique et du monde Arabe. Il s’est  agi , notamment , d’éplucher les questions relatives au renforcement de la coopération entre ces  différentes  Chambres  de  Commerce  ,  mais  aussi  des  modalités  d’accroissement  des  investissements du monde arabe dans les pays africains  au  sud  du  Sahara .

Le Vénérable Martin Fidéle MAGNAGA

Ces  travaux  étaient  placés  sous  l’égide  de  L’ASSECAA(Association des  Sénats et Chambres Equivalentes d’Afrique et du Monde Arabe ) .Pour le Vénérable Martin Fidèle MAGNAGA, le Gabon ,  qui a toujours  participé de manière fort active  aux  travaux  de  l’Association Interparlementaire , souhaite que l’organisme s’attelle davantage à ‘’analyser les problèmes nationaux et internationaux d’intérêt commun, à prendre les dispositions et recommandations adéquates à leurs sujets ; approfondir les concepts et les valeurs démocratiques et appuyer les organisations de la société civiles et de la défense des droits de l’Homme’’.

Tout en appelant les  opérateurs  économiques  de  la  sphère  arabique  à  intensifier leurs  investissements  en  Afrique  ,  le  Vénérable Martin Fidèle MAGNAGA , a  demandé  qu’il  y  ait  davantage  de  communication  entre  les  différentes  parties  pour permettre  aux  uns  et  aux  autres  de  briser  certaines  barrières  linguistiques  ou  socio-économiques .

Un appel  a  également  été  lancé  pour   assurer une  coordination au sein des pays des deux régions, afin de surmonter les obstacles à la stabilité et au développement, et éliminer les causes de tension et de conflits.

L'impact du printemps arabe et les conflits politiques, particulièrement dans le Sahel ont démontré la nécessité d'un partenariat stratégique qui donnera naissance à un nouveau pôle économique, garant de la stabilité politique et sécuritaire et du développement socio-économique et environnemental durable des deux régions.

Le Vénérable Charles René MBA

Pour  le  Vénérable  Charles René  MBA  qui présidait , au nom du Gabon , le panel consacré aux investissements : ‘’La réussite de ce partenariat dépend de la facilitation des flux des marchandises et des capitaux, du développement des infrastructures des transports et de la logistique, ainsi que de l'enlèvement et de l'allègement des barrières douanières et de la pression fiscale’’

Il a appelé les pays arabes et africains producteurs du pétrole et du gaz à investir dans les pays non productif de ces ressources énergétiques pour améliorer leur compétitivité et absorber le chômage.

Madame Béatrice NTOUTOUME , Directeur des Collectivités Locales 

Au terme des travaux  qui  se  sont  achevés , Vendredi 30 Novembre ,  à Tanger (nord du Maroc) ,  où les participants  ont  eu  droit  à  une  excursion  sur  le  site  du  Port  de  cette  ville ;  un appel à la création progressive d'une zone de libre-échange arabo-africaine afin de renforcer la coopération économique et l'investissement entre les deux régions a été lancé .

Les participants ont appelé, dans leurs recommandations sanctionnant les travaux de cette réunion de deux jours placée sous le thème «Investissements et échanges commerciaux arabo-africains : émergence d’un nouveau pôle économique», au démantèlement des barrières douanières et l'encouragement de l'investissement entre pays arabes et africains.

Les deux Vénérables posant avec des Diplomates Gabonais , en poste , au Maroc

Les échanges commerciaux entre les pays arabes et africains demeurent faibles en dépit de ce que cet espace représente un marché de 1,2 milliard de consommateurs, soit 17,5% de la population mondiale.

FSNB/ JCB