Un Projet de Santé Communautaire et de Médecine Itinérante lancé par la Première Dame !

Dimanche, 25 novembre, 2012 - 14:08

Madame la Première Dame Sylvia BONGO ONDIMBA, sur  cette  initiative : ‘’Le projet de la Croix-Rouge est né d’une volonté ferme de répondre à un besoin de base vitale, celui de la santé de chaque gabonais. C’est donc tout naturellement qu’en tant que Présidente d'Honneur de la Croix Rouge Gabonaise nous avons décidé ensemble de répondre aux nombreuses demandes qui m’ont été transmises lors de ma dernière visite le 15 mai dernier. Nous devons plus que jamais organiser des groupes de jeunes et de femmes pour promouvoir la solidarité et l’esprit d’initiative et prévenir les risques sanitaires auxquels les populations sont exposées’’.

La cérémonie a vu les présences des  Ministres Léon NZOUBA (Santé), Séraphin MOUNDOUNGA (Enseignement Supérieur ) Pacôme Rufin ONDZOUNGA (Défense) , Honorine NZE BITEGHE (Affaires Sociales et Famille ) , Christiane Rose OSSOUCAH RAPONDA (Budget) , ainsi que le Ministre Délégué auprès du Ministre de la Santé , Alice BIKISSA NEMBE. Le Préfet du Cap Estérias, ainsi que le Sénateur et le Député de Commune représentaient  la population du Cap. Les partenaires du projet, l’OMS et  l’UNICEF étaient, eux aussi, sur place. 

Plusieurs  populations  ont  massivement  répondu  à  cette  initiative 

Reporters photos et caméramen venus immortaliser l'événement 

Croix Rouge Gabonaise et Santé Militaire unis et associés pour une offre de soins aux populations nécessiteuses 

La Croix Rouge, en équipe avec la santé militaire va mettre en place des consultations générales hebdomadaires et des consultations spécialisées une fois par mois. Ces consultations sont offertes gratuitement aux habitants. Une équipe de médecins, de sages-femmes et d’infirmières formeront l’équipe de consultations. L’enregistrement de l’ensemble des habitants à la CNAMGS a été recommandé  afin d’assurer une fluidité dans les soins en cas de besoin de transfert dans un hôpital.

La « santé communautaire », quant à elle, repose sur la démarche participative et vise une amélioration globale des facteurs agissant sur la santé : environnement, nourriture, pratiques culturelles

Ainsi, des agents relais issus de la communauté du Cap ont été  formés pour animer des séances d’éducation sur la santé.  Ces agents ont été  équipés pour répondre aux premiers soins et pour alerter les structures hospitalières en cas d’urgence médicale.

Le projet est prévu pour une période test d’une année après laquelle une évaluation des résultats sera menée.

Synthèse: FSNB / JCB

Source:FONDATION SYLVIA BONGO ONDIMBA