S.E.M.Abdu Razzaq Guy KAMBOGO , présent à la séance inaugurale !

Mardi, 1 octobre, 2013 - 08:53

Après la séance inaugurale d’ouverture, à laquelle participait , à Fès , S.E.M.ABdu RAzzaq Guy KAMBOGO , Ambassadeur Haut Représentant de la République Gabonaise, près le Royaume du Maroc ,  la Conférence entre, véritablement, ce Mardi 1er Octobre 2013, dans le vif du sujet  .

L’ouverture des travaux  aura , notamment été marquée ,  le Lundi 30 Septembre 2013, par  le Message de Sa Majesté le Roi MOHAMMED VI ,livré  par Monsieur  Abdellah BAHA, Ministre d'Etat du Gouvernement Marocain  

Il y aura eu , ensuite ,  des  Allocutions de :

  • Monsieur  Abdou DIOUF, Secrétaire Général de la Francophonie

  • Monsieur Abdulaziz Othman ALTWAIJRI, Directeur Général de l’ISESCO

  • Madame Irina BOKOVA, Directrice Générale de l’UNESCO (lu en son nom par Madame Katerina STENOU, Directrice de la Plate-forme intersectorielle, UNESCO)

 Les participants ont également eu droit, hier, à des exposés introductifs :

‘’La « recomposition » des relations internationales et le dialogue des cultures et des religions’’ par Monsieur Jean-Paul DELEVOYE, Président du Conseil Economique, Social et Environnemental (France)

‘’Le dialogue des cultures et des religions à l’épreuve des faits et des événements dans la région’’ par Monsieur André AZOULAY, Conseiller du Roi du Maroc, Président de la Fondation Anna Lindh (Maroc)

‘’Droits de l’Homme, pluralisme religieux, liberté d’exercice de culte et liberté de conscience’’ par Madame Souhayr BELHASSEN, Ancien Présidente de la Fédération internationale des Ligues des Droits de l’Homme.

La journée de ce Mardi 1er Octobre 2013 sera dominée par quatre (4) panels :

1. /.Un monde en changement : quels apports et quelles limites pour un dialogue des cultures et des religions ?

2. /.La montée et la diffusion mondiale des expressions culturelles et la nécessité de renouveler le dialogue des cultures

3. /.Les transitions politiques en Afrique du nord : quelles opportunités et quelles contraintes au renforcement du dialogue ?

4. /.La situation au Sahel et le risque d’instrumentalisation du fait religieux : quelles perspectives pour le dialogue ?

Des panels ayant tous un rapport avec la « recomposition » des relations internationales et le dialogue des cultures et des religions et mettant, surtout, en exergue ce dialogue des cultures et des religions à l’épreuve des faits et des événements dans la région de l’Afrique du Nord.

FSNB / MAP