Sahara : Le Groupe des Ambassadeurs Africains au Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération du Royaume du Maroc

Mardi, 29 septembre, 2015 - 10:57

Monsieur Nacer BOURITA, Secrétaire Général du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération du Royaume du Maroc , a rencontré  , ce Lundi 28 Septembre 2015 , le Groupe des Ambassadeurs Africains , pour évoquer , avec eux , la position adoptée , ces dernières semaines, par la Suède , concernant  la question du Sahara et l’intangibilité des frontières marocaines .

  

Conduits par leur Doyen, l’Ambassadeur de la Centrafrique, la presque totalité des Chefs de Missions Diplomatiques Africaines ou leurs représentants avaient répondu à cette invitation.

Les remerciant pour cette présence des plus spontanée, Monsieur Nacer BOURITA a commencé par indiquer à ses hôtes que l’Ambassadrice du Royaume de Suède au Maroc avait fait l’objet d’une interpellation pour s’expliquer sur les positions prises par le Gouvernement de Suède, s’agissant de la question du Sahara, dont en décembre 2012,déjà ,les députés suédois avaient voté un texte appelant Stockholm à reconnaître la RASD. Une décision que le gouvernement de droite de l'époque avait rejetée. Mais , trois années plus tard , ce  projet est relancé. Les partisans du Polisario reviennent à la charge. Des députés du parti social-démocrate des travailleurs, à la tête d’une coalition gouvernementale avec les écologistes, ont déposé une proposition de loi appelant Stockholm à reconnaitre la « RASD.

 

Le responsable marocain a précisé que cette initiative, soutendue par la volonté de la Suède de briguer un poste au Conseil de Sécurité des Nations Unies  s’accompagne d’actions de lobbying tendant à vouloir faire croire que les pays africains , dans leur globalité , avaient tourné casaque et seraient favorables à un démantèlement de l’espace géographique marocain .

Et c’est donc, dans un souci de cohérence absolue, et au regard des engagements de Sa Majesté le Roi Mohammed VI  vis-à-vis du Continent Africain , que  Monsieur le Secrétaire Général a souligné qu’il était apparu nécessaire d’avoir cet échange . Etant entendu que le Maroc entend rester uni et indivisible. Tout comme, il ne saurait être question de mercantiliser le vote des africains

  

Les  différents Chefs de Missions Diplomatiques, prenant la parole, ont tenu à marquer leur étonnement face à de telles affirmations. Réitérant avec force leur attachement  à toutes les formes de coopération avec le Royaume du Maroc, et soutenant toutes les initiatives mises en place pour parvenir à un règlement pacifié de ce conflit.

Le Doyen des Ambassadeurs Africains, et Ambassadeur de la République Centrafricaine, S.E.M.Ismaïla NIMAGA, a martelé, avec force, la nécessité pour le monde de tenir compte du fait que l’Afrique était suffisamment mâture pour savoir vers où se trouvait ses intérêts. et qu’en conséquence, il ne saurait être question que quiconque s’arroge le droit de parler en son nom.

S.E.M le Doyen du groupe des Ambassadeurs Africains a demandé qu’une corrélation s’établisse davantage entre autorités marocaines et Ambassadeurs Africains pour prendre véritablement à bras le corps la question de la souveraineté marocaine et éviter une telle prolifération d’allégations mensongères. Histoire, aussi, et surtout , de tenir les décideurs africains au fait de l’évolution de ce dossier .

 

Au sortir de cette rencontre , les divers Ambassadeurs Africains ont pu continuer à deviser  , sur différentes questions d'ordre international . Marquant , notammant , une totale unanimité concernant le soutien de leurs états à la souveraineté du Royaume du Maroc et à l'intangibilité de ses frontières .

PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM