Réunion des Ambassadeurs des pays membres de la CEEAC à la veille de la Conférence Internationale sur l'Eau et le Climat , de Rabat !

Dimanche, 10 juillet, 2016 - 18:30

Une séance de travail regroupant  des ambassadeurs divers pays de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), accrédités près le Royaume du Maroc, s’est tenue ,dans l’après midi de ce dimanche 10 juillet 2016 , à la Chancellerie de l’Ambassade du Gabon .

  

Leurs Excellences Mouhamadou YOUSSOUFI , Ambassadeur du Cameroun, Mahamat Abel RASSOUL , Ambassadeur du Tchad , Henri MANGAYA YANGE MONDOWA , Ambassadeur de la RDC , et Isaïe KUBWAYO , Ambassadeur du Burundi , ont effectué le déplacement de la Représentation Diplomatique du Gabon .

Convoquée à l’initiative de S.E.M.Abdu Razzaq Guy KAMBOGO, Ambassadeur Haut Représentant de la République Gabonaise, dont le pays assure la présidence en exercice de la CEEAC,  cette réunion visait essentiellement à préparer les uns et les autres à la tenue, deux jours durant, à Rabat (11 et 12 juillet 2016), d’une  Conférence Internationale sur l’Eau et le Climat (CIEC), sous le thème : « Sécurité hydrique pour une justice climatique».

 

Il se sera , donc agi , pour l'essentiel , et sur la base  des études  réalisées et des travaux déjà validés par la Conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique Centrale (CEEA), de souscrire pleinement  à l'organisation de cette COP22 , au Maroc . D'y apporter toute la sollicitude de l'Afrique avec pour  objectif majeur , celui d’unir les positions de tous les pays membres de la CEEAC

Nicaise MOULOMBI,  Directeur de l'ONG Croissance Saine et Environnement et Président du Réseau des Organisations de la Société Civile pour l'Economie Verte en Afrique Centrale (ROSCEVAC), venu , de Libreville , lui aussi , pour prendre part à ces assises de Rabat , a présenté aux Chefs de Missions Diplomatiques présents , les enjeux qui se déclinent autour de cette COP22 et tout l'intérêt que l'Afrique Centrale , par le biais de sa communauté économique gagnerait à faire connaitre ses projets et ses positions sur le réchauffement climatique .

 

 

Les débats ont ensuite porté sur la nécessité , plus qu'urgente aujourd'hui , de se porter sur des points de vue convergents et qui fassent ressortir un seul et même son de cloche . Etant entendu que les problématiques portant adoption du Plan d'Action Régional de Gestion Intégrée des Ressources en Eau de l'Afrique Centrale (PARGIRE-AC) et la création , l'organisation , le fonctionnement du Centre Régional de Coordination de la Gestion des Ressources en Eau (CRGRE) , demeurent des préoccupations communes à tous les tétas membres de la CEEAC

Les positions de la CEEAC  , lors de cette Conférence Internationale sur l’Eau et le Climat  , devrait donc , pouvoir être présentées , un peu avant une table- ronde ministérielle par S.E.M.Abdu Razzaq Guy KAMBOGO , en sa qualité de  Représentant du Chef de l’Etat assurant la présidence en exercice de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale .

PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM