Reprise des Séances Hebdomadaires de Travail à l'Ambassade du Gabon , au Maroc !

Lundi, 7 mars, 2016 - 14:05

Après plusieurs semaines d’accalmie, dues  à de nombreuses activités et à la présence sur le sol marocain de diverses missions officielles gabonaises, la traditionnelle séance hebdomadaire de travail du lundi a repris ses droits, ce 07 Mars 2016, à la Chancellerie de l’Ambassade de la République Gabonaise, près le Royaume du Maroc.

 

Cette séance de travail aura été élargie aux assistantes et stagiaires évoluant au cœur de cette chancellerie.

D’entrée, S.E.M.L’Ambassadeur Haut Représentant a tenu à rappeler un ensemble de dispositions, de règles et de normes qui doivent concourir au bon fonctionnement d’une administration. Insistant, tout particulièrement, sur la discipline et le respect d’autrui.  Deux valeurs largement évoquées depuis sa prise de fonction

Le Chef de Mission Diplomatique  a, en outre, indiqué à tous et à chacun de s’en tenir aux horaires de travail fixés. Relevant, toutefois, que des compensations devaient pouvoir être apportées lorsque le temps passé au lieu de service était en dessous de celui exigé par la loi.

S’adressant , plus particulièrement aux membres de son cabinet , le CMD, a demandé qu’ils aient l’obligeance d’avertir de leur départ , lorsqu’ils quittent la chancellerie .Ceci pour éviter de freiner la fluidité des actions à, mener ou à entreprendre .

Par ailleurs, et sur un ton des plus fermes, S.E.M.L’Ambassadeur Haut Représentant a invité les uns et les autres à délaisser certaines attitudes espionnites et discourtoises, certaines critiques stériles, et à adopter des comportements sains pour sauvegarder la concorde et l’unité au sein de la Représentation Diplomatique du Gabon, au Maroc.

Fustigeant certaines velléités entraperçues,  S.E.M.l’Ambassadeur Haut Représentant a adressé une mise en garde solennelle à tous ceux qui voudraient transformer la Chancellerie du Gabon en un endroit de ragots tribalistes et identitaires. Rappelant que les seuls étalons qui vaillent d’être pris en compte étaient le travail et les résultats obtenus.

PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM