La Représentation Diplomatique du Gabon à l'hommage rendu,au Maroc, aux volontaires japonais de la JICA!

Mercredi, 25 novembre, 2015 - 13:54

Diverses personnalités avaient pris d’assaut, ce mardi 24 novembre 2015,  l’un des salons d’un grand hôtel de la ville de Rabat, pour la commémoration , au Maroc , du 50éme Anniversaire du Programme des Volontaires Japonais de la JICA .

En première loge, on pouvait y noter la présence d’une bien belle brochette de membres du Gouvernement marocain, de responsables de la Mission Diplomatique de l’Empire du japon, au Royaume du Maroc, de certains dirigeants d’institutions internationales, ou  d’organismes internationaux.

 

Plusieurs autres personnalités du corps diplomatique accrédité sur le sol chérifien, des représentants de plusieurs ministères, de sociétés japonaises,  étaient aussi de la partie, au côté de divers volontaires japonais.

La République Gabonaise y était représentée par Madame le Conseiller  Economique à l'Ambassade Haute Représentation de la République Gabonaise, près le Royaume du Maroc .

Procédant çà l’ouverture solennelle de cette rencontre, le tout nouveau Représentant Résident de la JICA , au Maroc , n’a pas caché son plaisir et son immense bonheur , magnifiant , à souhait , ce programme des volontaires de l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA) conçu comme un encouragement à la participation des citoyens au développement économique et social ainsi qu’à la reconstruction des pays en développement.

Lui emboitant le pas, Madame Mbarka BOUAIDA , Ministre déléguée auprès du Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, chargée de la Coopération a mis un accent tout particulier sur le partenariat tripartite noué entre le Maroc ,  le Japon et plusieurs états de l’Afrique Subsaharienne .Gage d’un renforcement du partenariat sud-sud. Madame le Ministre déléguée, ne manquant pas de se féliciter de l’excellente et étroite collaboration existant entre les villes et villages du Royaume du Maroc, accueuillant  les différents volontaires qui s’y succèdent depuis 1967.

Madame le Ministre Déléguée aura , par ailleurs  , fait observer , qu’à ce jour, et depuis l’introduction du programme des Volontaires pour la coopération à l’étranger (JOCV) , ce sont plus de 1100 volontaires japonais qui auront foulé le sol marocain. A l’heure actuelle, 58 sont en activité dans plusieurs régions et provinces du pays. Apportant leur expertise et leur savoir dans divers domaines : écoles, universités, délégations de  santé, ou, encore communes.

S.E.M. Tsuneo KUROKAWA, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Japon, au Royaume du Maroc, adressant ses remerciements à tous les volontaires, a présenté des  félicitations au gouvernement marocain, pour le suivi des différentes opérations menées, et l’hospitalité et l’amitié, à chaque fois, manifestées, par les populations des localités concernées par ces différents programmes. L'intérêt porté par ce programme , a dit S.E.M.KUROKAWA, est porté les plus hautes autorités de l'Empire du Japon.

Le diplomate japonais indiquant, par ailleurs, que le programme des Volontaires japonais pour la coopération à l’étranger (JOCV) cible un public âgé de 20 à 39 ans et touche des domaines répartis en neuf secteurs tels que l’agriculture, les forêts, la pêche et l'accès à l'énergie.

 

Pour sa part, Madame Salima KACHEROUD , Chargé du Programme des Volontaires au Bureau JICA du Maroc  a présenté à l’assistance les grandes articulations du Programme des Volontaires de la JICA .Un programme de coopération technique par l’envoi des personnes ayant la volonté et l’aptitude à se mettre au service du développement des pays en voie de développement .

 

Faisant défiler plusieurs diapositives , elle a indiqué que les volontaires menaient des activités en faisant valoir leurs compétences, leurs expériences, en travaillant, et en vivant avec les populations des pays d’accueil.

Ce service, a souligné Madame KACHEROUD, assure, notamment : des visites de suivi, des orientations sur les activités nécessaires, l’intervention en cas de maladie, la sécurité, et des prises en charge en cas d’urgence.

Pour illustrer l'engagement des bénévoles venus du Pays du Soleil Levant , la parole a été également donnée à quelques uns d'entre eux , dont une enseignante des sciences de la vie et de la terre . Un paquet de poids chiches , à la main , la jeune femme demande à l'assistance si ces graines , apparemment séches , sont vivantes . Une petite manipulation plus tard , des bulles de gaz sont apparues dans un sachet relié au premier par un mince tuyau . Preuve que les graines respirent . Elles sont donc bien vivantes . La conclusion de la jeune dame n'était pas que scientifique :" Je souhaite rendre les sciences de la vie plus amusantes .Je suis toujours heureuse de voir l'étonnement  des éléves . C'est également cet aspect qui fait qu'ils s'intéressent davantage au cours''.

Une danse intitulée « la danse des pêcheurs » (soran bushi) est venue clore cette journée d'hommages .

PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM