La Représentation Diplomatique du Gabon au Maroc adhère à l'opération "OCTOBRE ROSE ''lancée au Gabon !

Mardi, 20 octobre, 2015 - 16:08

Comme chaque année, et depuis le 1er octobre, la communauté internationale a lancé une série d'actions visant à lutter contre les cancers féminins. Une campagne baptisée « Octobre rose » à laquelle participe le Gabon.

La Fondation Sylvia Bongo Ondimba (FSBO), de la Première Dame du Gabon, qui fait de la lutte contre les cancers son cheval de bataille estime que chaque année, 400 Gabonaises meurent des suites d'un cancer. Ce sont des morts de trop, car dépisté très tôt, le cancer peut être soigné.

Une action de la FSBO fortement appréciée par Madame Virginie BAKISSI PEMBA, Présidente de l’Association des Femmes Gabonaises au Maroc (AFGM) :«L’initiative de l’épouse du chef de l’Etat est louable à plus d’un titre. Vous savez, le frottis est l’examen qui était le plus pratiqué, mais que beaucoup de femmes, du fait de leur statut d’économiquement faibles, ne parvenaient pas à effectuer. Aujourd’hui, la détection est gratuite et en continue dans les structures publiques de santé. J’ose seulement espérer que les femmes sauront en tirer le plus grand profit ».

Depuis l'année dernière, le dépistage et le traitement du cancer sont gratuits au Gabon. Cependant, les cancers sont l'objet de tabou : ils font peur car ils sont considérés comme des maladies pas comme les autres.

La gente féminine gabonaise vivant au Maroc, n’entend pas demeurer en reste et veut s’inscrire résolument dans l’action et les directives préconisées par la FSBO.

Comme au Gabon ,  un certain nombre d’actions , avec le concours et la participation des services de la Représentation Diplomatique du Gabon au Maroc , de l‘Union des Gabonais au Maroc (UGM) , et de l'Association des Femmes Gabonaise au Maroc ,  ont-elles été déclinées et seront mises en œuvre , d’ici, à la fin de ce mois d’Octobre , pour permettre aux jeune femmes gabonaises , présentes sur le sol marocain , d’aller se faire dépister.


Des opérations  qui devraite être conjointement menées avec La Fondation Lalla Salma pour la prévention et le traitement des cancers qui entretient d’étroites relations avec la FSBO .

S.E.M.Abdu Razzaq Guy KAMBOGO , Ambassadeur Haut Représentant de la République Gabonaise, près le Royaume du Maroc , a , récemment , insisté pour inciter les Gabonaises à se faire dépister avant qu’il ne soit trop tard. Expliquant que l’objectif était d’encourager la détection précoce de ces deux cancers féminins, d’informer sur les démarches de dépistage, et répondre à toutes les questions que les femmes se posent sur ces maladies.

Cette  importante campagne cible en premier lieu les femmes âgées de 25 à 45 ans et plus. Grâce à cette opération, les femmes peuvent se faire dépister gratuitement dans tous les centres de santé qui sont ouverts de 8h30 à 16h30 du lundi au vendredi. 

Sur le terrain, plusieurs centres de santé sont  mobilisés pour procéder au dépistage.  En cas de suspicion, et pour confirmer le diagnostic, la patiente bénéficie d’un traitement  gratuit dans l’un des centres de santé ou dans les hôpitaux. Dans certaines régions, des unités mobiles de dépistage et de diagnostic sont mises à la disposition des femmes dans les zones rurales les plus éloignées. Si un cas de cancer du sein est confirmé, le traitement est adressé par l’un des sept centres d’oncologie.

Le dépistage est totalement gratuit. On ne le répètera jamais assez, grâce au dépistage, de nombreux cancers féminins peuvent être décelés à un stade précoce. Ce qui permet à ce niveau d’atteindre de très hauts taux de guérison tout en réduisant considérablement la lourdeur et l’agressivité des traitements appliqués.

A noter que les femmes qui utilisent des contraceptifs oraux ou un traitement hormonal substitutif courent ainsi un risque plus élevé par rapport aux femmes qui ne les utilisent pas. La consommation d’alcool, l’obésité  et  l’absence d’exercice physique sont des facteurs à ne pas négliger.  

PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM