QUATRE QUESTIONS A CÉDRIC BITEGHE ONDO SECRÉTAIRE GENERAL ENTRANT DE L’UGM !

Lundi, 31 décembre, 2012 - 09:27

Monsieur Cédric BITEGHE ONDO , Secrétaire Général de l'Union des Gabonais au Maroc 

1./.Monsieur BITEGHE ONDO, votre premier sentiment après avoir été porté   à  la  tête  de  l’Union des Gabonais au Maroc ?

Cédric BITEGHE ONDO : Un sentiment de joie et de satisfaction car nous avons pu constater que mon groupe et moi avions bénéficié de plus des 50% des suffrages exprimés. 

 2. /.Le bilan économique de l’équipe  sortante  a  été  fortement  contesté. Que pensez-vous qu’il soit nécessaire d’être fait pour redonner une santé  aux finances  de  l’UGM ?

CBO : En effet depuis de nombreuses années, le bilan économique de l'association a souvent été contesté lors des assemblées générales. Pour palier a cette situation, nous allons mettre en place des modes de gestion simple et saine. C'est à dire qu'après  chaque événement, les compatriotes recevront dans leur boite mail un message de la trésorerie générale dans lequel figurera les entrées d'argent d'une part et les sorties, avec facture d'autre part, afin que la communauté soit elle aussi comptable de l'USM. Puis nous allons nous battre pour doter l'UGM d'un compte bancaire  afin de mieux contrôler les dépôt et les sorties d'argent.

3./.A-t-on , aujourd’hui , des raisons d’espérer en une adhésion encore  plus  forte  de  la  communauté  gabonaise  aux  idéaux défendus par l’UGM  ? Que comptez-vous faire concrètement pour atteindre cet objectif ?

CBO : Notre objectif est de voir de plus en plus de  gabonais rejoindre les rangs de l'UGM. D'abord il faut féliciter le travail effectué par les anciens bureaux qui ont su gérer et défendre les valeurs de notre mère UGM. Le Bureau que je dirige, et moi-même, allons multiplier des événements de toute nature (sportifs, éducatifs et culturels )afin  de toucher encore plus de gabonais résidents au Maroc.  

4. /.Pour  finir,  Monsieur le Secrétaire Général, au-delà des missions d’entraide, de concorde et de fraternité, quel rôle voyez-vous  jouer l’UGM dans la consolidation des relations bilatérales entre la République Gabonaise et le Royaume du Maroc ?

CBO : Je pense que  l'UGM doit servir de trait d'union entre les Gabonais, l'Ambassade et le Maroc. C'est a dire qu'on doit informer, sensibiliser et guider la communauté vivant au Maroc. En effet, nombreux sont les gabonais qui arrivent pour la première fois au Maroc et qui ne savent comment faire  pour se mettre en conformité avec l'ambassade du Gabon d'une part et le Royaume du Maroc d'autre part. L'UGM c'est aussi la valorisation de notre patrimoine, culturel, économique, sportif, académique, auprès des autorités Marocaines d'une part et la mise à disposition, par l’information, aux Gabonais des avantages et des opportunités qui peuvent découler de la coopération entre le Gabon et le  Maroc


 

FSNB / JCB