Programme GRAINE : première récolte dans l'Ogooué Ivindo!

Mardi, 7 février, 2017 - 20:11

Moins de deux ans après avoir invité les habitants de la région à faire face à « une responsabilité de réussite individuelle et collective », le Président de la République, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA ,  accompagné par le Premier ministre et une délégation de membres du Gouvernement, s’est rendu sur le site d’Ekatanyabé , dans la Province de l’Ogooué Ivindo, ce mardi 7 février 2017,  pour accomplir le geste symbolique de la récolte d'un tubercule de manioc.

Création d'emplois au sein des communautés, autonomisation des agriculteurs, relance de la filière agricole gabonaise : depuis le lancement de ce programme en mars 2015 les Ogivins sont au travail. Et les chiffres parlent d’eux-mêmes :

  • plus de 70 ha de manioc plantés, pour environ 5 000 inscrits au programme,
  • une centaine de coopératives agréées,
  • une quinzaine de titres fonciers délivrés.

Dans le cadre de cette première campagne qui a débuté par l’Ogooué-Ivindo, avant de se poursuivre dans les autres provinces, 12000tonnes  de tubercules de manioc, 4000tonnes  de banane plantain et 73 tonnes  de piment doivent être récoltées. Un élan local mais aussi national, un pari pour l’emploi déjà concrétisé pour plus d’un millier de citoyens . Une assurance de rémunération depuis la décision prise en février dernier, sous l’impulsion du Président de la République, d’octroyer une prime mensuelle d’incitation à l’effort d’un montant de 100.000 FCFA pour soutenir chaque membre des coopératives entre le début et la fin de la récolteEn dépit des contraintes financières conjoncturelles, le volant des subventions atteint aujourd’hui 1.800.000.000 de FCFA.

Six provinces sont déjà couvertes par cet ambitieux programme agricole, comptabilisant près de 870 coopératives soit environ 17800 adhérents.Au total, ce sont près de 2800 ha de terrain ont été préparés pour les cultures vivrières et 1200 ha plantés. Quant aux cultures de rente, 4800 ha ont été aménagés pour le palmier à huile dans la zone de Ndendé dont 3000 ha plantés. Levier de diversification de l'économie et moteur de croissance, l’agriculture est un gisement d'emplois pour les générations futures.

PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM