La Première Dame du Gabon et sa Fondation à l'ENEDA!

Mercredi, 14 novembre, 2012 - 08:53

 

A la veille de la rencontre  internationale amicale de football entre le Gabon et le Portugal , la première dame du Gabon, Sylvia BONGO ONDIMBA , a rendu visite le mardi 13 novembre 2012 aux enfants de l’École Nationale pour enfants déficients auditifs (Eneda). Pour cette sortie, qui entre dans le cadre des activités de la Fondation éponyme, l’épouse du chef de l’État gabonais s’est faite accompagner de quelques vedettes mondiales du ballon rond du Portugal et du Gabon.

 

Les jeunes scolarisés de cet établissement public ont pu approcher,  et même toucher, certaines de leurs idoles, présentes à Libreville pour le match amical international opposant la sélection gabonaise à celle du Portugal. Ainsi, dans la délégation, ce sont quatre joueurs, et non des moindres, qui leur ont rendu visite : Képler Laveran Lima Ferreira pour le Portugal, plus connu sous le nom de  «Pépé», défenseur central du Real Madrid en Espagne ; avec lui, Bruno Alves, actuel sociétaire du Zénith Saint-Pétersbourg en Russie et Hugo Almeida évoluant au Beşiktaş JK de Turquie.

Du côté gabonais, seul le capitaine des Panthères, Daniel Cousin, a fait le déplacement pour ce centre éducatif. Mais cela n’a pas empêché les élèves qui fréquentent d’autres établissements scolaires alentours et la population riveraine de saluer par des salves d’ovations et de cris de joie la présence des sportifs auprès de la première dame.

Avec sa délégation, Madame Sylvia BONGO ONDIMBA, qui œuvre en faveur de la protection des couches sociales défavorisées et vulnérables, a visité toutes les sections de cette école. Objectif : s’imprégner de ce qui s’y fait, mais surtout de voir dans quelle mesure participer davantage à l’essor de l’école. Cela passera par des projets communs à développer pour ces enfants atteints de handicap autour de sa Fondation Sylvia Bongo Ondimba et de son action «Solidarité Handicap».

La première dame a  déclaré  que «l’éducation donne vie aux idées, la formation donne sens aux talents», a par ailleurs fait le vœu d’un Gabon où il n’y aurait pas de discriminations dues à un handicap. «Le Gabon dont je rêve est un Gabon où le handicap ne saurait être un obstacle à l’intégration sociale et à l’épanouissement personnel. Il ne faut plus que les personnes vivant avec un handicap soient perçues comme des objets de charité. Ce sont des sujets avec des droits, des membres actifs de la société», a-t-elle appuyé. Ceci d’autant que «le manque d’accès à l’éducation est une forme de discrimination que je ne saurais accepter».

 

L’ENEDA est la première école des sourds et muets, créée au Gabon en 1982. Elle a été reconnue d’utilité publique en 1983. En 1987, elle est directement passée sous la tutelle du Ministère des affaires sociales et assure l’enseignement préscolaire, primaire et secondaire des enfants déficients auditifs, la rééducation de ceux atteints de cette déficience, la prise en charge psychosociale des enfants et le suivi éducatif et social en vue de leur insertion sociale.

Synthèse : FSNB / JCB
Source : FONDATION SYLVIA BONGO ONDIMBA