Pouvoir local et Nouvel Ordre Politique Mondial !

Lundi, 7 octobre, 2013 - 11:49

Le quatrième Congrès de l'organisation des Cités et gouvernements locaux unis (CGLU) qui s’est tenu à Rabat du 1er au 4 octobre sous le thème «Imaginer la société, construire la démocratie», coïncidait aussi  avec la célébration du centenaire du Mouvement Municipal International

Ce congrès, a permis à l’Afrique d’accueillir le monde à Rabat. Ceci est d’autant plus important que  , créé en 2004 , le CGLU, , est le principal organisme de représentation des gouvernements locaux auprès des Nations unies qui le considèrent comme une instance consultative pour les questions de gouvernance.

Le CGLU est donc le porte-parole unique des villes et  œuvre pour la décentralisation au service des citoyens et pour la diplomatie des villes et la coopération décentralisée.

Les partenariats noués avec des organisations mondiales comme la Banque Mondiale, le Glocal Forum, ONU-Habitat, en ont fait une instance incontournable. C’est dire l’importance de ce  quatrième Sommet des Dirigeants Locaux et Régionaux qui s’est tenu à Rabat, et qui a mis  en avant un seul Agenda Mondial de Développement Durable post-2015 et la nécessité d’œuvrer pour un monde pacifique.

Transformé en village planétaire, Rabat aura été pour 4 jours un formidable laboratoire d’échange d’expériences, de partage de stratégies dans la gestion locale à un moment où la crise s’intensifie et fait des maires et des élus ces «capteurs des souffrances sociales» que sont la pauvreté et la marginalisation.

Kadir TOPBAS, maire d’Istanbul(Turquie), a été réélu pour un deuxième mandat comme Président du CGLU .

Bogota, la capitale de la Colombie, a été choisie pour accueillir  , en 2016 ,  le Cinquième Congrès Mondial de CGLU.

FSNB / JCB