Pourquoi une Politique Nationale en faveur de la Jeunesse au Gabon ?

Mercredi, 27 février, 2013 - 11:24

 

La population gabonaise , est à forte dominante jeune. Près de 60 % de cette population a moins de vingt ans. Cette frange constitue pour le Gabon , dans le contexte de la mondialisation économique, sociale et politique , une ressource précieuse. En effet, les jeunes contribuent au développement du pays en tant qu’innovateurs, entrepreneurs, consommateurs, citoyens et membres actifs de la société. Les jeunes se caractérisent également par leur esprit créatif, leur dynamisme et leur enthousiasme.

La jeunesse, il convient de l’affirmer avec force, demeure un atout de premier plan pour le développement du Gabon. Opter  pour sa promotion nécessite un engagement politique fort pour sa prise en compte en tant qu’actrice incontournable dans toutes les politiques sectorielles de développement.

C’est  , fort justement  , conscient de cette nécessité, que le Président de la République Gabonaise , S.E.M. Ali BONGO ONDIMBA  situe la promotion de la jeunesse dans le cadre général de la dynamique du développement durable et participatif. Cette promotion revêt une dimension économique, sociale, culturelle et politique ; elle est source de progrès, de stabilité politique et de paix. 

Le Document de Politique Nationale de la Jeunesse du Gabon , remis au Chef de l’Etat , tire son inspiration  , d’une part , du Forum National de la Jeunesse des 9 et 10 Septembre 2011 ; et d’autre part , du Programme Politique  du Président Ali BONGO ONDIMBA  qui entend sceller un engagement envers la jeunesse de son pays  en apportant des réponses concrètes aux différents problèmes auxquels celle-ci se trouve confrontée , en droite ligne , avec le Programme d’Action Mondial pour la Jeunesse , adopté par l’Assemblée Générale de l’ONU en 1995 à travers la résolution 50/81 et des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).

En outre, cette politique se fonde sur les aspirations profondes et les attentes légitimes de la jeunesse gabonaise . Elle se veut être un guide pratique et cohérent en vue d’harmoniser toutes les actions visant la promotion de cette jeunesse.

Du fait de la transversalité des questions relatives à la promotion de la jeunesse et de la nécessité d’associer les départements sectoriels, les associations et ONG de jeunesse, ce document cadre de Politique Nationale de Jeunesse est donc le fruit d’un long processus basé sur l’approche participative, la concertation, le dialogue et le consensus. Ce processus a permis d’impliquer fortement les leaders et les membres des associations de jeunesse, les cadres des secteurs ministériels et les partenaires au développement évoluant dans le domaine de la jeunesse, la société civile et le secteur privé. Au cours de ces différentes rencontres, les problèmes de la jeunesse ont été identifiés, les axes d’intervention circonscrits, les objectifs et les stratégies formulés  , sur une base consensuelle. 

Le Président Ali BONGO ONDIMBA  a toujours eu foi en la jeunesse gabonaise qui représente ,  pour lui, une force active de progrès et la promesse d’une relève sûre. C’est pourquoi, il a toujours réservé une place prépondérante aux questions de jeunesse.

Il ne se lasse point d’engager l’état , dans sa politique sociale, à « soutenir financièrement des activités productives au profit notamment…des jeunes urbains et ruraux peu ou pas scolarisés à travers de grands travaux d’intérêt public en ville comme en campagne, des sans emplois diplômés de l’enseignement secondaire et supérieur à travers l’insertion dans des projets agricoles, pastoraux, industriels ou de service gérés par eux-mêmes …»

Le Chef de l’Etat Gabonais , n’a  , ainsi ,  jamais cessé d’ affirmer sa foi aux capacités du peuple gabonais  à relever les défis et exhorte  tous ces concitoyens (à majorité jeunes) à unir leurs efforts en vue de créer les bases d’une prospérité collective et individuelle.

Cette même foi en la jeunesse est  réaffirmée en ces termes : « Les credo de l’espérance nous incitent à une mobilisation pour le changement. Le changement est possible et les atouts sont multiples sur le continent : une population jeune et réceptive, courageuse et laborieuse… »

Affirmant  sa vision pour la jeunesse : « la jeunesse représente l’avenir du Gabon. A ce titre, elle doit être formée face aux défis majeurs du 21ème siècle. Elle sera le principal destinataire des actions d’éducation, de formation et de prévention contre les risques sanitaires. »

Se battant constamment pour une société d’espérance, le Président du Gabon s’est résolument engagé à susciter la participation consciente de la jeunesse gabonaise à la construction d’une nation unie et prospère. Pour ce faire il exprime toutes ses ambitions en ces termes : « les jeunes et les femmes qui forment la majorité de la population gabonaise , occuperont une place de choix dans mon programme car ils constituent le socle du développement durable. La prise en compte de cette réalité sera matérialisée à travers les réponses conséquentes et cohérentes que j’accorderai aux questions démographiques, sociales, économiques, culturelles et politiques. »

L’adoption d’une Politique Nationale de Jeunesse traduit donc la volonté du Chef de l’Etat, du Gouvernement et de la Communauté Nationale de valoriser les ressources humaines notamment les jeunes, pour en faire un atout de développement .

FSNB