Passation de charges !

Mardi, 4 février, 2014 - 11:08

 

BUDGET ET FONCTION PUBLIQUE : poursuite des réformes entamées

Le secrétaire général du gouvernement, Ali Akbar ONANGA Y'OBEGUE a procédé au ministère de budget à la passation de charges entre Rosine OSSOUKA RAPONDA, ministre sortant et Christian MAGNAGNA le nouveau ministre du budget, mais également avec Serge Maurice MABIALA, le nouveau responsable de la Fonction Publique. Le secrétaire général du gouvernement a invité les deux nouveaux promus à poursuivre des réformes entamées pour assainir non seulement les dépenses de l'Etat, mais aussi de rendre plus fluide le programme de réformes initiées par le Président de la République.

GARDE DES SCEAUX : une justice respectueuse des besoins de chacun

Le Garde des Sceaux sortant, en faisant le point à son collègue entrant, a indiqué qu'elle a passé trois ans dans ce département ministériel qui est constitué de corps : celui des magistrats, des greffiers, des huissiers et de la sécurité pénitentiaire. “ Ce ministère devrait être le plus facile à gérer, à cause de ce que les corps susnommés sont tenus au respect de l'éthique et de la déontologie. Hélas, ce département nécessite des réformes ”, a signalé Ida RETENO ASSONOUET qui a prié son successeur d'utiliser, pour ce faire, les compétences. “ Ouvrez grandes les portes de votre bureau à cette matière grise, communiquez avec elle, afin de faire aboutir ces réformes ”, a-t-elle demandé, ajoutant qu'il aura tout l'accompagnement possible. “ Plein succès dans ce ministère. Vous avez l'expérience ”, a-t-elle lancé à Séraphin MOUNDOUNGA . 

Le nouveaux Garde des Sceaux a exprimé son souhait d'une justice respectueuse des besoins de chacun. et émis le désir d'une continuité dans la vague des réformes enclenchées par son prédécesseur. Il a souhaité instaurer un dialogue entre l'Exécutif et le législatif, mais aussi avec toutes les autres instances représentatives des métiers du droit notamment, afin que les textes adoptés soient en parfaite adéquation avec les besoins d'une meilleure justice. Séraphin Moundounga a dit privilégié l'expérience. “ Je jugerai les hommes par leur travail , a-t-il précisé, avant de demander une franche collaboration. 

Evoquant la question des greffiers actuellement en colère, il a indiqué que les syndicats sont attachés à l'unité des corps. “Pour les problèmes qui plombent la justice, il n'y a que les hommes qui les règlent, après quoi on remercie Dieu pour avoir donné la force de les surmonter ”, a-t-il conclu. 

SANTE : poursuite des réformes entamées 

Tout en souhaitant plein succès à son successeur, Monsieur Fidèle MENGUE M'ENGOUANG ,  le Pr Léon NZOUBA a révélé avoir été très heureux de travailler dans l'esprit de collégialité qui a toujours caractérisé la mise en place de projets au sein de son département ministériel. Le plus important à ses yeux, à présent, est de maintenir le cap des réformes engagées, quel que soit le secteur d'activité, et de garder à l'esprit la poursuite de l'atteinte des objectifs du Plan stratégique Gabon émergent (PSGE).

Synthèse : SERVICE PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM

Source : L'UNION