Nouveau Complexe usinier pour la Société Nationale des Bois du Gabon !

Mardi, 3 décembre, 2013 - 10:37

Matérialisation  de l’une des grandes décisions prises par le Président Ali BONGO ONDIMBA après son accession au pouvoir, au Gabon, depuis le 16 mai 2010, aucun bois en grume ne sort du territoire. A l’époque, le projet était très critiqué par les lobbies forestiers étrangers. Mais aujourd’hui, tous s’accordent à dire que les gabonais ont démontré que c’est possible de transformer le bois sur place.  

La Société Nationale des Bois du Gabon (SNBG), plus ancienne entreprise exportatrice de bois gabonais, a rapidement entrepris la réorganisation de ses activités en concevant un plan d’industrialisation de la production issue des permis qu’elle détient et des producteurs indépendants Gabonais. En développant , notamment ,  un projet ambitieux de construction du plus grand Complexe Industriel de transformation de bois équipé de matériel ultra moderne dans la zone d’Owendo, à quelques kilomètres de Libreville, la capitale gabonaise. Cela, dans le respect de l’environnement et de l’aménagement de la forêt gabonaise.

Serge Ruffin OKANA, Directeur Général de la SNBG  déclarait, à l’occasion du lancement officiel , vendredi 29 novembre 2013  , des activités de cette 3ème Usine du Complexe d’Owendo « La SNBG est en train de clôturer sa période d’investissements et de mutation. En 2014, nous devrions être en pleine capacité de notre production et de nos moyens pour pouvoir exister comme une entreprise qui aura dépassé cette période difficile, celle où il fallait changer entièrement les orientations importantes de l’entreprise. C’est-à-dire passer de la fin des exportations de bois en grumes à une société industrielle. Je pense que l’année prochaine, nous serons l’une des sociétés les plus importantes sur le marché international des bois tropicaux ».

Le Directeur Général de la SNBG assure que cet investissement devrait faire de l’entreprise qu’il dirige l’une des entreprises les plus importantes qui existent sur le marché international et qui soit spécialisée dans la transformation des bois tropicaux. L’entreprise compte atteindre sinon dépasser le cap des 4 à 5 milliards de FCFA générés actuellement.

Cette 3e unité de transformation des bois tropicaux, spécialisée dans le plaquage et le sciage du bois vient compléter les composantes du  Complexe industriel de la SNBG pour produire à terme 250.000 m3 de bois transformés par année. Cela, après un investissement global de 34 milliards de FCFA.

Synthèse : Service Presse et Communication AHRRGM

Source : INFOSGABON