Modernisation de l’administration: le Gabon présent au Forum du CAFRAD, à Tanger !

Mardi, 31 mai, 2016 - 22:59

Partie de Libreville et conduite par Monsieur Jean Marie OGANDAGA , Ministre de la Fonction Publique , de la Réforme Administrative et de la Modernisation des cades juridiques et institutionnels une délégation gabonaise a pris une part active  à la 54ème session du conseil d’administration du centre africain de formation et de recherche administrative pour le développement (CAFRAD) et au 12ème forum panafricain ministériel sur la modernisation de l’administration et des institutions publiques autour du thème : « La Dimension Culturelle de la Gouvernance Publique Responsable dans la poursuite des Objectifs de Développement Durable » .

Organisé en partenariat avec la Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF), ce Forum de Tanger veut avoir pour objectif de mettre en évidence le rôle indispensable de la culture dans les stratégies de construction et d'implémentation d'une gouvernance publique responsable.

Le Ministre Jean Marie OGANGADA et la délégation qui l’accompagne n’ont eu de cesse de le clamer tout le long ces journées : le Gabon entend être un modèle de développement en matière de modernisation de l’Administration publique en Afrique , comme en témoignent diverses réformes impulsées pour aller vers une société plus juste, plus productive et plus efficace, nécessaire à la politique prônée par la Présidence et le gouvernement .

Et la partie gabonaise , a pleinement conscience  , en effet , que cette rencontre contribue au partage d’expérience entre les pays membres du CAFRAD, en matière de Modernisation de l’Administration Publique.

Ouvrant ce Forum , en sa qualité de Président du Conseil d'Administration du CAFRAD , Monsieur Mohamed MOUBDI  , Ministre délégué marocain auprès du Chef de Gouvernement chargé de la Fonction Publique et de la Modernisation de l'Administration, a rappelé que cette édition marquée par la remise du Prix Panafricain du service public, créé lors de la 53ème session du conseil d'administration du CAFRAD et du 11ème Forum panafricain sur la modernisation des services publics et des institutions de l'Etat tenus à Marrakech en 2015, visait à récompenser et à encourager la créativité et l'innovation pour un service public de qualité au service du citoyen.

Pour le représentant du Gouvernement marocain  , cette rencontre  constitue aujourd’hui  l’expression de la ferme volonté des Etats africains de s’inscrire dans une logique de prise en charge progressive de la construction des systèmes administratifs et de gouvernance propres à l’espace géographique africain et ouverts sur le monde et ses mutations, marquant ainsi l’amorce progressive et décisive de l’émergence d’une pensée africaine de la gouvernance assise sur des valeurs partagées et compatibles avec les dynamiques en œuvre au niveau international.

Pour sa part, Stéphane MONNEY MOUANDJO , Directeur Général du Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement (CAFRAD), a indiqué que ce  forum, tenu en marge de la 54e session du Conseil d’administration du CAFRAD, marque une étape décisive dans la reconstruction des stratégies de repositionnement du continent africain dans la promotion d’une gouvernance globale et régionale intégrée, efficace et responsable.

Mais le symbole fort de cette journée du 31 Mai 2016 aura, incontestablement été la remise aux différents récipiendaires du Prix Panafricain de Service Public , dans sa première édition .

  

Le CAFRAD voulant  désormais  ériger ce Prix en une tradition annuelle, entend  confirmer la volonté de l’Afrique d'accompagner toutes les transformations positives en matière de gouvernance publique et de modernisation de l’administration, à travers la consécration de la créativité et des contributions des institutions publiques africaines au service d’une administration publique plus efficace et réactive, et la découverte des innovations en matière de gouvernance et de motivation des fonctionnaires à promouvoir l’image de service public.

 

Il faut noter que ce PRIX met en exergue les outils modernes de gestions, (répondant au standard international en ce qui concerne le management des ressources humaines) pour récompenser LA CREATIVITE ET LA CONTRIBUTION des institutions Publiques Africaines au service d’une Administration, alliant efficacité et rapidité à l’égard des usagers.

Cinq pays africains ont raflé, les différents lots mis en jeu :

  • Catégorie «Administration électronique» :

*Maroc – Prix d’Excellence  

  • Catégorie «Innovation et amélioration de la qualité dans les services publics»:

*Côte d’Ivoire - pour son Système intégré de gestion des fonctionnaires et agents de l’Etat (SIGFAE),

*Niger -  Prix d’Excellence pour son Service public ambulant «SPA»,

*Cameroun - Prix d’Excellence pour son projet relatif à l’amélioration du système des droits des agents publics,

*Nigeria - Prix d’Excellence pour son outil d’auto-amélioration des structures parapubliques.

PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM