Le Maroc célèbre le Manifeste de l'Indépendance : un tournant décisif dans l'histoire de la résistance !

Jeudi, 10 janvier, 2013 - 12:52

Ce 11 janvier 2013, le Maroc célèbre le 69e anniversaire de la présentation du Manifeste de l’indépendance dans un contexte national et régional particulier. Un changement suivi par  les Marocains à travers la réforme de la Constitution, les élections législatives et la nomination du premier gouvernement islamiste au Maroc.

 

L’anniversaire de la présentation du Manifeste de l’Indépendance, paraphé  le 11 janvier 1944, et qui sera célébré ce Vendredi 11 Janvier 2013 par le peuple marocain, rappelle un tournant décisif dans le processus de la lutte menée par le peuple marocain en parfaite communion avec le Trône pour le recouvrement de la liberté et de l’indépendance.

La célébration du 69e anniversaire de cet événement phare, constitue donc,  une fierté nationale, et offre l’opportunité aux jeunes et futures générations de méditer les leçons, les enseignements et la valeur des épopées du Roi et du Peuple pour le recouvrement de l’indépendance et le parachèvement de l’intégrité territoriale nationale.

S.M. le Roi MOHAMMED V

Le Maroc a toujours constitué un État libre et souverain qui a conservé son indépendance pendant près de treize siècles jusqu’au moment où le protectorat lui a été imposé dans des circonstances particulières. Il est avéré que le peuple marocain n’a jamais accepté ce régime de tutelle, comme le prouve la longue résistance militaire qui s’est opposée au régime colonialiste qui a divisé le pays en des zones de tutelle, réparties entre le protectorat français (au centre du Maroc) et le protectorat espagnol (Nord et Sud du Royaume), alors que Tanger a été considérée zone internationale. En avril 1934 naissait le Comité d’Action marocain, première organisation nationaliste, qui a constitué l’embryon du Mouvement national, amorçant par là le début de la résistance politique. Guidé par les instructions du Sultan Mohammed V, ce mouvement allait présenter un plan de réformes au gouvernement français en 1934 et en 1936. Au cours de ces différentes étapes, S.M. le Roi Mohammed V, père de la nation et héros de la libération, n’avait de cesse d’éveiller le sens de résistance des Marocains et de définir ses objectifs, et ce, depuis son accession au Trône de ses glorieux ancêtres le 18 novembre 1927.

En célébrant le 69e anniversaire de la présentation du Manifeste de l’indépendance, la famille du Mouvement national, de la Résistance et des anciens membres de l’Armée de la libération entend faire revivre les grands moments des épopées nationales qui ont marqué l’histoire du combat mené héroïquement par le Souverain et le peuple marocain. Cette célébration constitue également un moment de reconnaissance et d’admiration vouées à ces hommes et femmes qui ont consenti d’énormes sacrifices et préféré l’exil au déshonneur en vue de défendre les valeurs sacrées de la nation.

L'engagement patriotique de la femme marocaine


La seule femme signataire du Manifeste, Malika El FASSI, s'est éteinte le samedi 12 mai 2007

Dans le message de condoléances adressé par le Souverain à la famille de feue Malika El FASSI , S.M. le Roi MOHAMMED VI a exprimé ses sentiments de compassion à la famille de la défunte «qui a traduit, tout au long de sa vie de lutte et de militantisme, le fort engagement de la femme, aux côtés de son frère l'homme, dans la bataille de la libération et de l'indépendance, sous la conduite de Notre auguste Grand-père, feu S.M. Mohammed V et Son compagnon de lutte, Notre auguste père, feu S.M. Hassan II», implorant Le Très-Haut de lui accorder Sa miséricorde pour les grands services qu'elle a rendus à son pays et de l'accueillir en Son vaste paradis

La  défunte a été décorée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI du Grade de Grand Commandeur du Ouissam Al Arch Al Alaoui le 11 janvier 2005

FSNB / JCB

Source : LE MATIN