Le Maroc annonce ses contributions aux efforts de lutte contre le changement climatique en perspective des préparatifs de la COP21 !

Jeudi, 4 juin, 2015 - 10:45

Diverses personnalités , dont le Ministre Gabonais de la Forêt ,de l'Environnement et de la Protection des Ressources Naturelles , des ambassadeurs,des représentants d ela commission européenne , et des directeurs d'organismes internationaux oeuvrant dans le secteur climatique , ont pris part à cette rencontre qui se tenait , dans la ville de Skhirat , au sud du Maroc , le 02 Juin 2015.

Le Chef du gouvernement Marocain, Abdelilah BENKIRANE, a souligné, la détermination du Maroc à contribuer aux efforts mondiaux de lutte contre le changement climatique, en vue de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) à l'horizon 2030.Il a, en outre, plaidé pour une consommation plus modérée de l'énergie, en sensibilisant les gens à agir de manière responsable dans la perspective d'asseoir les bases d'un développement durable. 

Le Chef de gouvernement n'a pas manqué de préciser que le Royaume du Maroc s'engagera toujours pour "encourager les bonnes intentions et les bonnes actions".

Madame Mbarka BOUAIDA  Ministre Déléguée auprès du Ministre Marocain des Affaires Etrangères et de la Coopération, a affirmé que le Royaume du Maroc se veut un modèle à suivre en matière de ‘’protection de l'environnement et de promotion de l'investissement vert" .Faisant savoir que  le Maroc dispose de suffisamment d'atouts pour se positionner en tant qu'acteur incontournable dans le domaine de l'environnement et participer, par conséquent, à la réussite de la coopération internationale dans le domaine.

Ne manquant pas de préciser que cette orientation devrait contribuer à la conception d'une vision intégrée et ambitieuse en vue de réussir les objectifs escomptés en matière de réduction des émissions à l'échelle nationale à l'horizon de 2030.

  

Madame BOUAIDA  a, également, appelé à consolider davantage les efforts en faveur de l'élaboration de projets s'inscrivant en parfaite adéquation avec la problématique, se félicitant des efforts continus déployés par les pays du continent africain, prônant la concertation, l'entente et la coopération en faveur d'un développement durable

Pour l'envoyé spécial du Président de la République française pour la Protection de la planète, Nicolas Hulot, le Maroc, en annonçant ses contributions, affirme son engagement dans le chantier climatique, malgré sa faible responsabilité dans la situation climatique mondiale."Il s'agit d'un signal positif et volontaire adressé par le Maroc, au reste du monde", s'est-il réjoui, précisant que le Royaume est le deuxième pays africain , après le Gabon ,  à avoir  déposé sa contribution en prélude de la conférence de Paris.

Selon Monsieur  HULOT,  l'enjeu climatique, n'est pas optionnel, c'est "la pierre angulaire de la dignité humaine et de la justice". Invitant , dans ce cadre , "l'ensemble des responsables politiques à une responsabilité historique sur la situation climatique".

Intervenant à cette occasion, la Ministre Déléguée, chargée de l'Environnement, Hakima El HAITE  a indiqué que le Maroc a élaboré ses contributions avec la conviction que les ambitions globales pour contrer les effets du changement climatique, appellent à un engagement conséquent de toutes les parties tant en matière d'atténuation, d'adaptation que de moyens de mise en œuvre.

  

Dans ce cadre, la ministre a souligné que pour la réalisation de la contribution du Maroc, un large processus de concertation avec les parties prenantes a été engagé, ajoutant que ce processus a permis de passer en revue les politiques et programmes mis en place par le Maroc pour lutter contre le réchauffement climatique et de définir le niveau d'ambition que le Royaume souhaite adopter dans le cadre de son INDC.

En marge de cette conférence, une convention relative à la valorisation énergétique des déchets ménagers a été signée entre Mme Hakima EL HAITE , Ministre Déléguée auprès du Ministre de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement chargée de l'Environnement. et le Président de l'Association Professionnelle des Cimentiers (APC) , du Maroc.

L'objectif de cette convention est de renforcer la mise en œuvre du programme national des déchets ménagers qui vise à valoriser 20 pc de déchets ménagers à l'horizon 2020. La mise en œuvre de cet accord permettra la réduction des émissions de gaz à effet de serre de 30 pc à l'horizon 2030.

PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM