Lutte contre la corruption : plaidoyer pour l’élimination de paiements en numéraire !

Jeudi, 22 décembre, 2016 - 14:51

En présence de plusieurs haut cadres des secteurs public et privé , une réunion d’échange et d’information ,dans sa deuxième édition , et  conjointement organisée par la Commission Nationale de Lutte contre l’Enrichissement Illicite (CNLCEI) et le FORUM du Pétrole et de l’Energie   contre la Corruption s’est tenue, le 16 décembre 2016 à Libreville.


 

Les participants se seront penchés  sur :

  • la contribution à une meilleure prise de conscience du fléau de la corruption ; 
  • l’inventaire des principaux problèmes en matière de marchés publics ;
  • la recherche de solutions pratiques et réalisables aux problèmes concrets éprouvés, dans certaines circonstances, par le secteur privé.

Au cours de la séance inaugurale Monsieur François VINCKE , Avocat Belge et Responsable du Forum du Pétrole et de l’Energie  ,  s’est réjoui de la présence de nombreuses administrations gabonaises et des partenaires privés à cette réunion dont  l’ambition était de « définir une série de suggestion concrètes afin d’améliorer les pratiques dans le pays ». Ajoutant que « la lutte contre la corruption doit se faire au bénéfice du Trésor public et des entreprises » et « nous devons faire œuvre de sensibilisation dans la croisade contre le phénomène ».

Pour sa part, Monsieur  Dieudonné ODOUNGA AWASSI, Président de la CNLCEIa mis en exergue la « volonté commune » de la CNLCEI et du FORUM du Pétrole et de l’Energie de lutter contre la corruption en y impliquant les acteurs du secteur privé  en application des dispositions de l’article 39 de la Convention des Nations Unies contre la Corruption qui fait obligation à chaque État Partie « de prendre des mesures nécessaires pour encourager, conformément à son droit interne, la coopération entre les autorités nationales chargées des enquêtes et des poursuites et des entités du secteur privé (…) sur des questions concernant la commission d’infractions établies conformément à la présente convention ».

Le président de la Commission Nationale de Lutte contre l’Enrichissement Illicite aura  souhaité que cette rencontre de « partage de bonnes pratiques » puisse –être mise à profit pour « dénoncer les mécanismes illicites auxquels ont recours les agents publics véreux en intelligence avec certains responsables ou employés du secteur privé ». Il a clos son propos par un appel en faveur d’une « ligue contre la corruption ».

  

Dans les communications diverses qui ont suivi, les intervenants ont insisté sur les conséquences négatives de la corruption pour l’entreprise. Conséquences se traduisant par « un risque de réputation ; le risque en droit pénal et en droit civil (peines d’emprisonnement … ». Il aura été souligné que l’incidence de la corruption généralisée pour l’économie du pays se manifeste également par la perte de son attractivité pour l’investissement, ce qui peut aller jusqu’à des départs d’entreprises installées.

La CNLCEI et le Forum du Pétrole et de l’Énergie (Association informelle sans personnalité juridique) ont décidé d’asseoir une relation durable qui a vocation à rassembler les sociétés pétrolières, gazières et de l’énergie afin de mener une action collective contre la corruption. Sont associés, dans ce cadre innovant, les hauts représentants de plusieurs départements ministériels.

Cette  récente réunion  faisait suite à celle du 15 avril dernier qui , elle même ,  visait déjà l’amélioration de l’intégrité dans les secteurs public/privé entre lesquels une coopération multidimensionnelle contre la corruption est possible.

PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM

Source : Service Communication CNLCEI