Lancement de la TICAD V au Japon, en présence d’une quarantaine de Chefs d’Etat et de gouvernement africains!

Samedi, 1 juin, 2013 - 13:19
 
La Cinquième Conférence Internationale de Tokyo sur le Développement de l’Afrique (TICAD 5) s’est ouverte ce samedi 1er Juin 2013 ,  à Yokohama, la deuxième ville du Japon en présence d’une quarantaine de Chefs d’Etat et de gouvernement africains, sous le thème ‘’Main dans la main pour une Afrique plus dynamique’’.
 
 
Le Premier Ministre Japonais Shinzo ABE , dans son allocution d’ouverture, a dégagé une perspective heureuse de coopération entre l’Afrique et son pays. Dans la foulée, il a annoncé que le Japon va fournir une aide d’environ 32 milliards de dollars à l’Afrique au cours des cinq prochaines années pour financer des projets de développement du continent.
Monsieur Shinzo ABE, a évoqué les domaines couverts par cette coopération. Il s’agit notamment de l’éducation, la santé, l’environnement, le développement de l’agriculture, la paix et la stabilité. L’aide annoncée servira également à construire les infrastructures de base et lancer au plan éducatif un nouveau programme de formation à destination des jeunes en Afrique.
Dénommé African Business Education Initiative for Youth (ABE) , ce projet  permettra, selon Monsieur  ABE , à un millier d’étudiants africains d’aller étudier dans les universités japonaises et de ‘’cultiver des qualités humaines » en matière d’affaires et d’industrie pour créer plus de 30 000 emplois en Afrique.
 
Les travaux de la TICAD V qui s’achèvent lundi 3 Juin 2013, seront meublés par trois axes majeurs : 
  • ‘’Une économie solide et durable », 
  • ‘’Une société inclusive et résiliente »,  
  • ‘’Paix et stabilité ».
Lancée par le Japon en 1993, la TICAD se tient tous les cinq ans. Elle œuvre à promouvoir le dialogue sur les défis de l’Afrique entre les dirigeants africains et leurs partenaires. La TICAD V est co-organisée par le Gouvernement du Japon, la Commission de l’Union africaine (CUA), le Bureau du Conseiller Spécial pour l’Afrique des Nations Unies (UNOSAA), le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et la Banque Mondiale.
 
FSNB / JCB