Journée Internationale de la Femme : la Fondation Sylvia BONGO ONDIMBA , en première ligne !

Vendredi, 8 mars, 2013 - 11:54

En cette Journée Internationale de la Femme du 8 mars 2013, placée , cette année , par les Nations Unies , sous le thème : « Une promesse est une promesse : il est temps de passer à l’action pour mettre fin à la violence faite aux femmes », l’on ne peut ne pas saluer l’action , entreprise , depuis 2011 , par Madame Sylvia BONGO ONDIMBA . La Première Dame du Gabon, qui, grâce au travail concret de sa Fondation s’efforce chaque jour de lutter contre les violences faites aux femmes en permettant leur  émancipation. Une émancipation , notamment rendue possible , par l’octroi , à 1600 femmes gabonaises , d’un micro-crédit AKASSI , mais également par un développement , tous azimuts  ,  dans  différents  villages  du  Gabon , de l’exploitation du moabi  et  de  la  résine  de  l’okoumé .

On ne peut ne pas relever ;  également  ,  son  combat pour  une  reconnaissance  des  droits  des  veuves . Combat  ayant  abouti,  aujourd’hui, à la prise d’un certain nombre de mesures réglementaires  par les pouvoirs publics gabonais.

Mais la bataille est loin d’être  gagnée, concernant, singulièrement  les jeunes filles  violées, malmenées physiquement, victimes de prédateurs sexuels dès leur plus jeune âge  et dont la vulnérabilité n’est plus à démontrer.

C’est pour leur permettre  de  s’exprimer  que  la  Fondation éponyme  de  la  Première  Dame  du  Gabon , a mis en place un numéro anonyme et gratuit. Un numéro dédié à l’écoute et à l’information des adolescentes et des jeunes adultes.

Et puisqu’au bout du compte, force doit revenir à la loi, félicitons-nous de la révision prochaine du Code pénal afin de mieux protéger les victimes de violences et de harcèlement sexuel au travail.

Pour dire non au fatalisme, Madame Sylvia BONGO ONDIMBA appelle la femme   à être  debout, exigeante et digne.  C’est pour  atteindre  cet  objectif  ,  qu’elle  a  librement  choisi  de  s’engager  pour  un  Gabon  solidaire et  exemplaire.

A l’orée des grandes  mutations  qui  se  profilent à l’horizon  pour le Continent Africain  , Sylvia BONGO ONDIMBA , et sa Fondation ont décidé de faire  de chaque jour  un 8 Mars . Car ainsi, que nous le rappelle Simone de BEAUVOIR : « Le présent est le moment du choix et de l’action ».

Tel est un crédo, cet objectif doit devenir une cause commune !

 

FSNB