Journée de l'Afrique à Rabat : réaffirmation de l'ancrage africain du Maroc !

Vendredi, 9 juin, 2017 - 10:38

Le siège du ministère marocain des Affaires étrangères et de la coopération internationale a abrité, le jeudi 8 juin 2017 , une cérémonie pour marquer et célébrer le retour du Maroc au sein de l’Union Africaine .

 

 

Le Chef du Gouvernement  et l’ensemble des membres de l’exécutif marocain étaient présents à cette grand-messe.

 

Des personnalités venues de l’extérieur étaient aussi de la partie.

  

Tout comme  les ambassadeurs accrédités au Royaume du Maroc, à commencer par ceux des pays africains,  et des dirigeants d’organisations non gouvernemental ou d’organismes internationaux, avaient été conviés

Après avoir suivi un film documentaire sur l’enracinement du Maroc au cœur du continent africain , l’assistance au droit à une série d’interventions . A commencer par celle du Ministre marocain des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale.

Monsieur Nasser BOURITA qui aura souligné a souligné que «l'intérêt du Maroc pour l'Afrique n'est pas conjoncturel et n'est dicté ni par l’opportunisme ni par le profit».Le Maroc ,conscient de son enracinement historique en Afrique, de son modèle de développement socio-économique , de sa diplomatie et de son positionnement géographique a fait, durant les deux dernières décennies, du renforcement de ses relations avec les autres pays africains une des priorités de sa politique étrangère. Soulignant que le souverain avait  effectué depuis 2002, une série de 51 visites à travers 26 pays du continent africain, Monsieur Nasser BOURITA a rappelé que. l'Afrique est devenue la première destination des visites qu'entreprend le Roi MOHAMMED  VI à l’étranger. et que, dans le cadre de la coopération Sud-Sud, le Maroc s’engageait au renforcement du développement de l’Afrique.

Le Chef de la diplomatie marocaine a mis en avant , évoquant la forte croissance démographique et urbaine à laquelle va devoir faire face le continent africain , la signature de l’accord de coopération dans le domaine de l’agriculture , entre le Maroc et l’Ethiopie , relatif à la mise en place d’une plateforme industrielle des engrais , et qui permettra non seulement à l’Éthiopie de faire face au défi de l’insécurité alimentaire, mais également à la région de l’Afrique de l’Est de devenir une puissance alimentaire à travers une intégration sectorielle. Un partenariat, à portée continentale, entre les deux pays . Ce dans le cadre d’une vision commune pour un développement inclusif et durable. Il bénéficiera d’une exploitation collective des ressources naturelles en Afrique et pour l’Afrique. L’objectif , à terme , étant de faire du développement de l’agriculture un levier fondamental pour une intégration réussie.

Un accent tout particulier aura été porté sur le projet stratégique du Gazoduc africain atlantique : une opportunité d’interconnexion de l’Afrique francophone et anglophone Pour le ministre marocain , la signature de ce projet qui consiste à relier les ressources gazières du Nigeria au Maroc via plusieurs pays atlantiques réaffirme la vision stratégique de son pays  de faire de l’espace atlantique une plateforme industrielle importante qui attire à la fois les investisseurs issus de l’Afrique anglophone et ceux de l’Afrique francophone.

De même, a-t-il rappelé, ce projet sera un fer de lance pour insuffler une nouvelle dynamique d’intégration dans la région à travers :

  • le renforcement de la compétitivité des pays de l’Afrique de l’Ouest,
  • la mise en place des écosystèmes,
  • la génération d'économies d’échelle,
  • la structuration d’un grand marché régional d’électricité aussi bien pour la population locale que pour celle de l’Afrique de l’Est et australe, d’autant plus que la question énergétique devient un enjeu majeur pour ces pays.

Abondant dans le même sens,  Saâd-Eddine EL OTHMANI,  le Chef du Gouvernement Marocain, indiquant  que «L’année 2017 aura été une année charnière à plus d’un titre grâce à la vision royale africaine», a déclaré que  la célébration à Rabat de cette  «Journée de l’Afrique», organisée sous le thème «Le Maroc acteur pour une émergence globale de l'Afrique» était la preuve tangible que «Le Maroc est toujours resté dynamique en Afrique, ses relations sont diversifiées dans les domaines social, politique, économique et religieux», notant que «le retour du Maroc au sein de l'Union africaine venait donner à la Journée de l’Afrique une dimension toute particulière».

Quelques instants , auparavant , S.E.M.Ismaila NIMAGA, Ambassadeur de la République Centrafricaine, et Doyen du Corps Diplomatique, insistant sur le courage politique ayant habité Sa Majesté le Roi MOHAMMED VI, au moment de sceller le retour du Maroc à l’Union Africaine le 31 Janvier 2017, à Addis Abeba, a demandé à l’assistance de se pénétrer du discours historique prononcé à cette occasion par le souverain chérifien devant les Chefs d’Etat Africains.

Saluant la forte implication du Maroc dans la construction d’une nouvelle Afrique, et saluant les efforts fournis et déployés par le pays et ses différentes administrations pour tenir en mains la coopération multiforme avec divers états africains , Monsieur le Doyen a relevé que le Maroc disposait , en effet d’une certaine expérience économique, sociale, écologique et militaire qui mérite d’être exploitée. Cela se vérifie , au quotidien : le  Royaume allant à la  rencontre des pays du continent pour leur proposer ses services et sa vision du développement. S.E.M.Ismaila NIMAGA , convaincu que l'économie ne peut se passer de solidarité, est d’avis que le Maroc ayant  adopté la voie d'une approche particulière et différente, réconforte  ainsi son éligibilité au rôle de locomotive de la coopération Sud-Sud en Afrique. Un rôle qui sera renforcé et ancré par son retour à l’UA.

S.E.M.L'Ambassadeur Haut Représentant de la République Gabonaise, près le Royaume du Maroc, plusieurs de ses pairs et les diverses personnalités présentes, ont pu visiter une exposition photographique retraçant les grandes heures de l’avènement de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), devenue, par la suite Union Africaine (UA).

 

Images du passé, du présent, mais qui augurent d’un avenir meilleur pour un continent toujours en quête de développement et de mieux être.

   

Pour joindre l’utile à l’agréable, les participants à cette Journée de l’Afrique ont eu droit à deux panels axés sur :

  1. Paix et Sécurité
  2. Développement Humain 

Il aura été fortement question des défis sécuritaires en Afrique et des engagements pris de part et d’autre pour favoriser l’intégration régionale , et construire le continent africain .

PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM