Jean Marc AYRAULT , nouveau Premier Ministre de France !

Mardi, 15 mai, 2012 - 16:00

Jean-Marc AYRAULT  est devenu ce mardi le 19e Premier ministre de la Ve République Française , sur décision de François HOLLANDE.

Le  nouveau premier Ministre de la République Française 

Ni ENA, ni HEC, pas même un petit passage par Sciences-Po, l’ancien Président du Groupe Socialiste à l’Assemblée Nationale Française ,  n'est pas un Premier ministre comme les autres. Prof d'allemand, il a passé la quasi-totalité de sa scolarité dans le public. Surtout, il accède à Matignon sans aucune expérience gouvernementale.

Jean-Marc AYRAULT  a forgé sonCV, sur le terrain, en cumulant de nombreux mandats: conseiller général, maire d'une petite commune, puis de Nantes depuis 1989, député depuis 1988, président du groupe PS à l'Assemblée depuis 1997. Il a ainsi réussi à survivre à la tête du groupe PS, une pétaudière animée par les courants et sous-courants, pendant quinze ans. Cette longévité étonne, mais s'explique par un goût pour le terrain, une grande capacité d'écoute et une discrétion qui l'éloigne de toute polémique.

Certes, Jean-Marc AYRAULT s'est toujours abstenu d'appeler, comme Vincent PEILLON ou Ségolène ROYAL  à un rapprochement PS-MoDem. Certes, à Nantes, il n'a pas engagé le MoDem dans sa majorité. Mais il a toujours veillé à bien traiter les centristes. Ainsi, il a accordé le statut de groupe autonome aux trois élus municipaux MoDem, depuis bienveillants à son égard. Jean-Marc AYRAULT n'incarne aucun courant clairement déterminé au sein du PS, mais son profil réformiste est à rapprocher de celui de François HOLLANDE. Pas franchement un gauchiste. Tout le contraire du Ayrault jeune, qui analysait la société par le prisme marxiste, qui était entré au PS par le CERES de Jean-Pierre CHEVENEMENT et qui s'était placé dans les pas de Jean POPEREN, leader le plus à gauche du parti socialiste. Il a même décidé de prénommer sa première fille Ysabelle, comme celle de l'ancien dirigeant chilien Salvador ALLENDE .