Intervention de Monsieur Henri GUAINO sur "l'actualité internationale et ses perspectives d'évolution'' !

Lundi, 3 décembre, 2012 - 20:20

Monsieur Henri GUAINO,  Député et Conseiller Spécial de l’ancien Président français Nicolas SARKOZY a  donné, le lundi 3 décembre 2012, une Conférence sur ″ l’actualité internationale et ses perceptives d’évolution″, à Rabat.

Monsieur Henri GUAINO , à  gauche , en compagbnie du Haut Commisaire au Plan du Maroc , Monsieur Ahmed LAHLIMI ALAMI

Pour Monsieur GUAINO’Le Maroc est un des rares pôles de stabilité dans la région ayant pu combiner traditions et avantages de la modernité en avançant avec « une grande ouverture d’esprit et de modération »,

M. GUAINO a noté, en outre, que le Royaume du Maroc « avance avec une grande ouverture d’esprit, de modération et d’intelligence », souhaitant que le pays « serve d’exemple pour beaucoup d’autres pays travaillés par le fondamentalisme et l’extrémisme ».

Evoquant, par ailleurs, la place de l’Afrique sur l’échiquier mondial, M.GUAINO  déplore que ce continent, regorgeant de richesses humaines et naturelles et fort d’une population qui ne cesse de croître, ne joue pas le rôle qui lui échoit dans le monde.

« Un des enjeux du nouvel ordre mondial, c’est faire jouer son rôle à l’Afrique », a noté ce député, souvent qualifié d’éminence grise de l’ancien président français Nicolas SARKOZY.

 « Il va falloir impérativement reconstruire l’ordre mondial », a-t-il poursuivi lors de son intervention, soutenant que « la gravité de la situation est souvent sous-estimée, en particulier par la plupart des grands dirigeants de la planète ».

Pour lui, les responsables ont besoin d’explorer des solutions qui transgressent les préjugés politiques même ceux de leur propre famille politique et à faire preuve de courage pour bousculer certains intérêts.

« L’histoire a montré que rien n’est irréversible », a-t-il noté, clouant au pilori aussi bien l’Europe qui, a-t-il averti, risque d’exploser si elle ne se réforme pas, que l’ONU qui a été incapable jusqu’à présent de se réformer et de refondre le Conseil de Sécurité pour donner à toute une partie du monde voix au chapitre.

« Partir en guerre contre le capitalisme est une fausse démarche », a-t-il estimé, soulignant que c’est le capitalisme financier qu’il faut combattre. Il faut œuvrer pour garder au capitalisme toute son âme entrepreneuriale et reprendre le travail d’humanisation, a argué M.GUAINO.

Monsieur GUAINO avait, auparavant,   participé au deuxième Forum International de Skhirat consacré à la dimension géostratégique de l’espace atlantique sur le thème «Initiative pour une Communauté Atlantique» », tenu les 30 novembre et 1er décembre.

Le Forum de Skhirat aura  permis, deux jours durant, aux experts et décideurs d’Afrique, d’Europe et d’Amérique, de débattre de la philosophie d’intégration interrégionale autour de projets prioritaires pour la communauté atlantique.

L’objectif de ce cercle de réflexion, était  de «regrouper l'ensemble des pays riverains de l'Atlantique et de développer un cadre de coopération pour l'ensemble de la région sur le plan de l'économie, de la cohésion sociale et de la sécurité».

FSNB / JCB