Imaginer la société , construire la démocratie !

Mardi, 1 octobre, 2013 - 10:10

Le Sommet mondial des dirigeants locaux et régionaux qui a lieu tous les trois ans se déroulera du 1er au 4 octobre 2013 à Rabat qui, au nom de l’Afrique, accueille le plus grand rassemblement d’élus locaux et régionaux dans le monde , confrontés aux réalités du terrain, soit quelque 4 000 participants représentant plus de 100 pays, des institutions internationales et la société civile. Sous le thème «Imaginer la société et construire la démocratie», c’est toute la question de l’accompagnement de la mutation urbaine qui est posée.

Cités et gouvernements locaux unis (CGLU) représente et défend les intérêts des gouvernements locaux et régionaux sur la scène mondiale, quelle que soit la taille des collectivités. La mission de CGLU est d’être la voix unifiée et le défenseur de l’autonomie locale démocratique, promouvoir ses valeurs, ses objectifs et ses intérêts, au travers de la coopération entre les gouvernements locaux, comme au sein de la communauté internationale.

CGLU est présent dans 155 des 192 états membres des Nations unies, représentant aussi bien des villes, des provinces, des régions que des associations de gouvernements locaux. Plus de 1 000 villes et 112 associations nationales sont des membres directs de CGLU.

La présidence de CGLU se compose de Monsieur Kadir TOPBAS, président, maire d’Istanbul (Turquie) .

Le bureau compte aussi  5 coprésidents que sont Messieurs :

  1. Antonio COSTA , maire de Lisbonne, Portugal ;
  2. Johnny ARAYA, maire de San José, Costa Rica ;
  3. Wan QINGLIANG, vice-président de l’Association des maires de Chine ;
  4. Muchadeyi MASUNDA, maire de Harare, Zimbabwe ;
  5. Ilsur METSIN KAZAN, Fédération de Russie ;

Monsieur Ted ELLIS, maire de Bluffton, États-Unis, est le trésorier de CGLU.

CGLU et les Nations unies

En mai 2011, le président de CGLU, Kadir TOPBAS , rencontre personnellement le Secrétaire Général des Nations Unies, et plaide pour un statut spécial de CGLU devant l’Assemblée générale des Nations unies.

En avril 2012, le Secrétaire Général des Nations Unies, Ban Ki-MOON, accueille les autorités locales et régionales au siège des Nations unies, qui présentent leurs messages clés en vue du Sommet Rio+20.

Rio+20

Lors du Sommet de la Terre (Rio+20) en juin 2012, un  document final reconnaît pour la première fois le rôle clé des gouvernements locaux et régionaux dans l’agenda international du développement.

Processus des Nations unies pour l’agenda du développement post-2015

En juillet 2012, Ban Ki-MOON  nomme Kadir TOPBAS  membre du Panel de Haut Niveau sur le processus post-2015, une reconnaissance pour le rôle des autorités locales et régionales dans les Objectifs du millénaire pour le développement. Le Panel de Haut Niveau rendra ses conclusions et propositions sur le processus en septembre 2013 lors de l’Assemblée générale des Nations unies.

FSNB / JCB