Le Gouvernement gabonais rompt ses engagements avec la CODER!

Mardi, 17 décembre, 2013 - 09:41

Le Ministre Gabonais du Pétrole, de l'Energie et des Ressources Hydrauliques, Etienne Dieudonné NGOUBOU, vient d'annoncer la résiliation des conventions signées avec la Compagnie de Développement des Energies Renouvelables (Coder). Une rupture qui s'explique selon lui, par le non respect des engagements pris par l'entreprise.

Dans le cadre de l'aménagement des ouvrages hydroélectriques sur les chutes de l'Impératrice à Fougamou et de FE 2 à Mitzic, le gouvernement avait conclu en 2009 et 2010 avec la CODER  un contrat de réalisation de travaux basé sur le principe d'un partenariat public-privé.

Selon les clauses de ce contrat, l’entreprise CODER  avait la charge de l'exécution de deux conventions avec financement propre et pour retour de ce financement, le gain issu de « l'exploitation des ouvrages et de la vente de l'électricité produite ».

La conception et la construction des deux ouvrages hydroélectriques et la prise en charge de l'exploitation par la mise en production d'électricité constituaient donc les points importants du contrat entre la CODER  et l'Etat Gabonais.

L'Etat gabonais, en tant que partenaire, avait pour obligation de mettre à la disposition de la Coder, deux terrains fonciers totalement libres et assez importants pour supporter la construction de ces ouvrages.

Le Ministre Gabonais indique que :’’ Face à l'incapacité de réunir les sommes nécessaires pour l'exécution des ouvrages de la part de Coder, les bailleurs de fonds ont fini par exiger une garantie souveraine au Gabon pour couvrir les défaillances de l'emprunteur Coder. Or, une garantie est loin d'être conforme aux conventions qui nous lient avec cette entreprise ‘’.

Synthèse :SERVICE PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM

Source: GABONECO