Le Gabon salué par la Communauté Internationale !

Mardi, 10 décembre, 2013 - 15:47

La Vème table ronde de très haut niveau des maires et des ministres organisée  par l’O.C.D.E (Organisation de Coopération et de Développement Economique) sous le thème :« Des villes meilleures pour une vie meilleure :rapprocher les politiques nationales et locales pour la croissance et le mieux vivre » s’est tenue  les 4 et 5 Décembre 2013 , à Marseille (France).

Les travaux se sont tenus sous la présidence du Secrétaire Général de l’OCDE, Monsieur Angel GURRIA

Le Gabon, dont c’était la toute première présence à ces assises de l’OCDE,  était représenté par le Général de Gendarmerie DOUBENENI  , Maire de Franceville, , représentant les communes gabonaises. 

L’Observatoire du Développement Durable des Produits et Services des Industries du Gabon (O.D.D.I.G), convié comme observateur était conduit par  son Président  Exécutif, Monsieur Nicaise MOULOMBI , auquel s’étaient joints  le  Président du Comité d’Ethique, Monsieur Anaclet BISSIELO et le Représentant Europe-Asie Pacifique, Monsieur Paulo Monteiro,

L’ODDIG en est ressorti  honorée du titre officiel de membre observateur permanent à l’OCDE et participera prochainement à deux évènements majeurs organisés par l’OCDE :

  1. le Forum International sur les activités minières au Premier Trimestre  2014
  2. le forum mondial des Villes et des Maires qui se déroulera le 14 Juin 2014 à Singapour.

Il ressort après ces échanges que le gouvernement gabonais pourra officiellement faire la demande de rejoindre les Etats membres de l’OCDE comme pays observateur eu égard à la qualité de leur présence durant cette table ronde et également eu égard aux défis que le pays souhaite relever et qui se traduit par le Programme National Gabon Emergent (PGSE). L’OCDE a encore rappelé que la croissance mondiale des 30 prochaines années se réalisera dans les pays hors OCDE.

Salué unanimement au niveau international comme un outil novateur de gouvernance basé sur la mesure scientifique des activités humaines et d’accompagnement des politiques publiques, l’O.D.D.I.G, est aujourd’hui en processus final d’accréditation pour être une ONG Permanente à l’UNESCO.  Ce processus est engagé alors que l’O.D.D.I.G s’est vu attribuer l’appel d’offre pour le Gabon du Projet 33 de l’Union Européenne qui porte sur la coordination et l’observation des risques NRBC (Nucléaires, Radioactifs, Biologiques et Chimiques). Avec ce projet, l’O.D.D.I.G intègre définitivement  les entités auxquelles l’Union Européenne fait appel.

La première phase du projet 33 débutera les 14 et 15 Janvier 2014 avec l’arrivée à Libreville d’une délégation de chefs de files du consortium  de France Expertise International (F.E.I), organisme du Ministère des Affaires Etrangères français,  qui pilote pour l’Union Européenne le projet 33.

Enfin, l’O.D.D.I.G a eu l‘occasion de mettre les capacités d’innovation gabonaises à l’honneur lors de deux conférences internationales qui se sont tenues au Maroc, saluant là encore l’esprit pionnier et visionnaire de l’O.D.D.I.G et de son fondateur et président, Nicaise Moulombi.

En participant à la Conférence de Rabat pour le Développement Durable (CRDD) et au Forum du CGLU de Rabat au mois de Novembre 2014 , l’O.D.D.I.G a réaffirmé la nécessité de mettre en place des instruments de mesures basés sur une approche scientifique dans un souci d’accompagnement  et de dialogue pour un développement économique, social et environnemental partagé.

Cette démarche novatrice de l’O.D.D.I.G a déjà trouvé un écho favorable au niveau national puisque certains opérateurs économiques miniers ont manifesté leur souhait de collaborer avec l’O.D.D.I.G pour une évaluation de l’état de l’aval de rivières polluées.

Synthèse : Service Presse et Communication AHRRGM

Source : CROISSANCE SAINE ENVIRONNEMENT