Gabon : Retro 2011 sur le Président Ali Bongo Ondimba

L'INFO EN DIRECT DU GABON

 

Gabon : La semaine de travail du Président Ali Bongo Ondimba– 21 NOVEMBRE 2011POSTED IN: A LA UNESEMAINE DU PRÉSIDENT

Libreville, 21 novembre 2011 (Infos Gabon) – L’actualité présidentielle est dominée la semaine dernière par la tournée républicaine d’Ali Bongo Ondimba dans la Province de l’Estuaire, 9ème du genre dans le Gabon profond.

Le Chef de l’Etat Gabonais, a entamé le lundi 14 novembre 2011 par Nzomoé, dans le Département du Komo-Océan, en matinée. Ali Bongo Ondimba s’est rendu ensuite à Coco-Beach, dans le Département de la Noya en milieu de journée, avant le Cap Estérias, dans le Département du Cap, dans l’après midi.

Le mardi, la délégation présidentielle était à Kango, dans le Département du Komo, Ntoum, dans le Département du Komo-Mondah et Bikélé, le chef-lieu du District d’Ikoy-Tsini.

La journée de mercredi a débuté avec un meeting populaire au Jardin Botanique situé non loin du Camp de Gaulle et qui s’est achevé en début d’après midi par les audiences accordées aux représentants des cadres, des notables, des femmes et des jeunes des Communes de Libreville et d’Owendo.

Le Conseil des Ministres a clos la tournée républicaine du Président de la République Gabonaise, suivi d’une conférence de presse, le jeudi au Palais Présidentiel à Libreville.

Cette visite a été l’occasion pour Ali Bongo Ondimba d’avoir un contact direct avec les populations de la première Province du Gabon, afin d’avoir une idée précise des difficultés auxquelles elles sont confrontées. Comme il est désormais de coutume, le Chef de l’Etat a été reçu sur la place des fêtes de chaque localité où il a entendu le discours du Maire de la Commune, celui d’un élu national, avant qu’il ne fasse une adresse aux populations locales.

Au cours de ce dernier Conseil des Ministres Délocalisés dans l’Estuaire, plusieurs décisions ont été prises. Au niveau de la santé, le président a demandé au gouvernement, dans le cadre de l’opérationnalisation du plan de développement sanitaire (PNDS), de lui présenter avant fin novembre 2011, un plan d’urgence permettant d’assurer la continuité des soins dans les hôpitaux  de Libreville, durant toute la durée des travaux.

Il a aussi souhaité qu’un système de gestion efficient soit mis en place dans tous les établissements hospitaliers. Un programme de construction d’infrastructures scolaires et universitaires  et d’équipement  a été lancé, dont les travaux et aménagements seront livrés pour fin décembre 2011.

Un effort d’investissement sera réalisé au Port d’Owendo d’améliorer son fonctionnement et ainsi de développer l’économie du Gabon.

Afin de promouvoir la culture Bantou et les autres cultures, la construction du CICIBA va être relancée par le gouvernement. Il permettra de développer les activités socioculturelles.

L’installation de la fibre optique est en cours dans  Libreville. Elle permettra d’améliorer les conditions de travail et le partage de l’information pour tous les opérateurs économiques et les administrations.

Au niveau de l’administration, les moyens de communication de base tels que l’internet ou la téléphonie mis en place par l’ANINF, ceci afin de mettre en place le « E-gouvernement »  qui permettra un meilleur service aux citoyens, un fonctionnement interne plus efficient et plus transparent mais aussi le suivi des actions et l’usage des outils statistiques.

De plus, les universités et les hôpitaux de Libreville bénéficieront du WiMax (accès internet sans fil) permettant ainsi l’émergence de la « E-éducation » et la Télémédecine au Gabon.

Le président a réaffirmé que la CAN 2012 aura bien lieu au Gabon, malgré les difficultés rencontrées.

Le match Gabon/ Brésil a été un test grandeur nature de préparation à la CAN. Il a permis de s’assurer de la fiabilité des infrastructures sportives et énergétiques en vue d’apporter les corrections nécessaires avant le démarrage de cette importante compétition.

Aux vues de l’absence de véritable plan d’urbanisation et de la désorganisation du trafic, le chef de l’Etat a chargé l’Agence Nationale des Grands travaux de procéder à la restructuration de la SOGATRA afin de garantir un meilleur fonctionnement des transports urbains.

Un partenariat public-privé  sera proposé et permettra d’accroitre le nombre de bus afin de rentre plus attractif l’utilisation de ce mode de transport. 150 bus de 75 places et 52 bus de 30 places seront ainsi acquis.

Un important programme de reconstruction, de sécurisation et de réaménagement routier a été mis en place sur la voie express.  Ce programme se concrétise par la construction de 3 échangeurs : IAI, Nzeng-Ayong et Charbonnages.

Le président a annoncé que ces trois échangeurs seront livrés avant fin décembre.

De plus, le chef de l’Etat a demandé aux Ministères de l’Equipement et de l’Economie que les travaux du tronçon PK0-PK15 démarrent après la CAN. Les aménagements de l’axe Angondjé-Okala Carrière-Camp de Gaulle seront eux aussi lancé dans les meilleurs délais.

Le président a instruit le gouvernement à faire une étude sur un plan d’implantation des forces de sécurité ceci afin de réduire le grand banditisme à Libreville.

Le Chef de l’Etat a annoncé la construction de casernes de sapeurs pompiers dans chaque arrondissement de la capitale, afin d’améliorer le système de défense et de sécurité. Deux seront dédiés à la Zone Nord et à la route Nationale à la sortie de la ville.

Dès 2012, le gouvernement lancera la construction de plateau sportif dans chaque arrondissement de Libreville, ceci afin de permettre à tous les jeunes de pouvoir avoir une activité sportive dans un lieu approprié mais aussi de relancer les compétitions scolaires et inter-quartiers.

Le Président a annoncé que les travaux concernant le renforcement en eau potable, qu’il avait annoncé lors du conseil des ministres délocalisé de Franceville, sont en voie d’achèvement. La centrale thermique d’Alénakiri, d’une puissance de 870MW, alimentée au gaz naturel permettra d’alimenter en électricité toute la ville de Libreville. A ce jour, la première phase de 35MW est achevée.  L’énergie produite servira à alimenter la Zone économique Spéciale de Nkok. Le surplus sera déversé sur le réseau SEEG.

D’autres travaux seront aussi réalisés : Relocalisation du marché eu PK8 à la sortie de la ville et agrandissement d’un marché moderne ; Electrification et extension de l’eau potable dans les lotissements de Bikélé ; Extension du réseau électrique et d’eau potable de Bel Air ; Extension du réseau électrique à Montalier et d’eau potable à Alibandeng ; Achevement des travaux d’extensions des réseaux électriques 20 KV sur les routes Cocobeach-Meba-Akock ; Construction des ouvrages d’eau potable au Cap Esterias ; Extension d’eau potable dans la commune de Ntoum ; Réhabilitation des ouvrages d’eau potable du village Four Place ; Adduction d’eau potable Oyane 1,2,3 et 4.

Une deuxième tournée de Conseils des Ministres délocalisés sera organisée en 2012 afin que le président puisse juger sur le terrain des avancements et des améliorations, tout en restant au plus proche du « Gabon profond » et de tous les gabonais. L’objectif  de ce suivi attentif est la mise en œuvre réussie du projet de société qui fera du Gabon, un pays émergent d’ici à 2025.

Sur tout autre plan, le Président du Bénin, Thomas Yayi Boni, a présenté officiellement ses excuses suite à l’incident survenu à l’aéroport de Cotonou avec un avion officiel du Gabon, le 13 novembre 2011. En effet, à en croire une source officielle, le vendredi 11 novembre dernier, une mission en provenance du Gabon est arrivée par vol spécial conduite par le Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat Gabonais. Le vol spécial est reparti à Libreville pour revenir le dimanche 13 novembre 2011 chercher le Directeur de Cabinet et sa suite qui étaient descendus à Cotonou. C’est au retour de cet appareil que les services de sécurité de l’aéroport ont voulu procéder à un contrôle de l’aéronef et vérifier l’identité des personnes à bord. Ce à quoi l’équipage s’est opposé. Au même moment, le passeport diplomatique du Directeur de Cabinet a été saisi au mépris des règles diplomatiques, des conventions internationales et des excellentes relations qui existent entre les deux pays.

FIN/INFOSGABON/MM/PK/2011

© Copyright Infos Gabon