Le Gabon ratifie la Charte Africaine du Tourisme Durable et Responsable !

Jeudi, 10 novembre, 2016 - 20:16

  

Alors que le Royaume du Maroc accueille la COP22, l’Afrique entend mettre tous les atouts de son côté pour valoriser son tourisme. Ce sont, en effet , vingt cinq (25) états du continent , assistés par l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) , qui se sont ainsi succédé pour la signer.

  

Le cérémonial , historique , à plus d’un titre , s’est déroulé dans l’enceinte abritant le site de la COP22 , à Marrakech , en présence de Ministres venus des différentes parties du continent (Nord, Centre , Ouest , Sud) et de personnalités représentant l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT).

C’est au nom du Gouvernement Marocain , initiateur de ce processus que le Ministre Aziz AKHANNOUCHE a décliné  les  engagements et  objectifs de cette charte qui se veut d’abord et avant tout un cadre fédérateur pour renforcer le tourisme durable en Afrique .Et ambitionne de préserver l’authenticité du patrimoine africain .

Qualifiant la mise en œuvre de cette  nouvelle charte de  vrai challenge, Monsieur Marcio FARILLA , Directeur Exécutif des Programmes Opérationnels de l’OMT , n’a pas manqué de souligner le rôle central joué par cet organisme , pour redonner au tourisme africain ses véritables lettres de noblesses.

Deux (2) panels sont ensuite venus permettre à la très nombreuses assistance de se pénétrer des enjeux du moment et des facteurs de développement du tourisme durable en Afrique.

  

Des ministres africains , et des personnalités de haut rang , ont  partagé les expériences menées dans leurs pays respectifs, en termes de politiques implémentées, et de modalités de financement opérées, pour booster le secteur du tourisme.

Les intervenants s’accordent à reconnaitre la nécessité  d’aller vers un développement du tourisme rural , écologique et de loisir.

  

Ces différentes signatures attentent de la volonté unanimement exprimée de voir les pouvoirs publics revoir en profondeur les projets d'infrastructures touristiques et urbanistiques au prisme environnement.

Interviewé par différents médias présents , S.E.M.Abdu Razzaq GUY KAMBOGO , a indiqué qu’en adhérant à cette Charte , le Gabon entendait magnifier une volonté expressément affirmée par les pouvoirs publics :’’Depuis quelques années , le Gabon a fait le pari de  s’orienter vers un tourisme respectueux de l’environnement, un tourisme durable et responsable qui ne compromette pas la capacité des touristes et permette d’apprécier et de profiter des lieux, paysages et services. Le tourisme doit être durable pour durer’’.

Relevant que ‘’l'industrie du tourisme doit rendre à la nature ce qu'elle lui a pris’’, le diplomate gabonais a estimé que le tourisme responsable requiert des efforts constants dans la planification, l’exploitation, le suivi et le traitement de tous les biens et services impliqués, grâce à l’optimisation et le recyclage des ressources et la programmation intelligente de la fréquentation.

Et de préciser que par sa souscription à cette Charte ,  le Gabon s’est parfaitement inscrit dans une démarche de durabilité pour un tourisme responsable .

PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM