Le Gabon et la Marche Verte !

Lundi, 5 novembre, 2012 - 10:14

Feus Omar BONGO ONDIMBA (à gauche) et HASSAN II , une amitié inexorable au service de leurs deux peuples 

L’idylle entre le Maroc et le Gabon remonte à 1972, et son artisan est précisément Feu le Président Omar BONGO ONDIMBA alors que l’affaire du Sahara est en train de se nouer

Le Royaume du Maroc  a été étroitement et constamment associé au développement du Gabon . Son apport majeur aura été la formation massive de cadres dans tous les domaines. Agents des douanes, ingénieurs, médecins, gendarmes ou officiers de l’armée ont fréquenté les établissements marocains. Cette intense coopération a favorisé les mariages mixtes. Plus d’un étudiant gabonais est revenu au pays avec femme et enfants.

Le modèle marocain a embrassé naturellement le champ religieux. Inaugurée en février 1983, la mosquée Hassan-II s’élève face au Palais Présidentiel , à Libreville. Certains des locaux qui abritent les bureaux du Chef de l’État gabonais ont été aménagés dans le pur style mauresque par des maâlems venus de Fès ou de Marrakech.

S.M.Mohamed VI (à gauche) et le Président Ali BONGO ONDIMBA poursuivent la coopération fort heureusement établie par leurs deux illustres prédécesseurs

Le premier voyage à l’étranger du Prince héritier, et  futur roi Mohammed VI, a été pour le Gabon.

Feu Omar BONGO ONDIMBA et le Gabon n'ont jamais douté de la marocanité du Sahara Occidental 

Sur l’affaire du Sahara, le soutien de Feu le Président Omar BONGO ONDIMBA s’est révélé sans failles. Il prit même des allures militantes lorsqu’une cohorte de Gabonais, drapeaux déployés, fut dépêchée aux premiers rangs de la Marche verte en novembre 1975. Et quand on interrogeait le président Omar BONGO ONDIMBA  sur l’affaire du Sahara, il répondait laconiquement : « Polisario, connais pas»

FSNB / JCB