Les explications du Premier Ministre Gabonais !

Vendredi, 22 novembre, 2013 - 19:36

Le premier Ministre  Gabonais , Raymond NDONG SIMA , à l’occasion d’un point de presse tenu à Libreville , le 21 novembre 2013 , a  tenu à expliquer l’évolution des actions entreprises par le gouvernement en vue de résoudre les problèmes posés par les enseignants dans le cadre de leurs revendications, mais également d’annoncer que des Commissions ont été mises sur pied afin de faire la lumière sur les dossiers brulants de la Prime d’incitation à la fonction enseignante (Pife) et des vacations.

Affirmant que ‘’des tensions dangereuses avaient en effet caractérisé cette journée du jeudi 14 novembre 2013 et la police avait du faire usage de grenades lacrymogènes pour disperser les élèves qui s’étaient rassemblées au carrefour des Charbonnages à Libreville’’ , le chef du gouvernement  a précisé qu’«en fermant les établissements, le gouvernement anticipait les risques de dérapages et leurs incidences éventuelles sur les élèves. Le gouvernement mettait aussi à profit ce laps de temps pour s’assurer de l’édition, de la distribution et du payement intégral aux ayants-droits, c’est-à-dire les enseignants, de leurs vacations en vue d’une réouverture sereine des établissements d’enseignement public».

 Recevant  , sur instruction du président de la République, les principaux syndicats du secteur de l’éducation, ainsi que la fédération des parents d’élèves afin d’échanger avec ces partenaires sociaux sur les questions d’actualité du secteur Monsieur Raymond Ndong Sima a souligné que  «Le gouvernement a également consenti, à la demande du seul Syndicat de l’Education formellement en grève, à apporter des réponses et des éclaircissements sur certains points de revendications. Ces points de revendications figuraient dans les cahiers de charges de grands regroupements syndicaux ayants déjà fait l’objet d’une évaluation commune gouvernement syndicats il y a quelques semaines».

Globalement, on retiendra, selon le chef du gouvernement, qu’«un pointage minutieux par les services du budget et du trésor a permis de constater que l’ensemble des bons de trésor, soit exactement 19031 bons, avait été édités dès le dimanche 17 novembre au soir et mis à la disposition des personnes habilitées en vue de leur distribution aux ayants droit. A ce jour, la majorité des enseignants, y compris ceux de l’intérieur du pays sont entrés en possession de leurs bons de trésor et ont procédé à leur encaissement».

Pour ce qui est de la Pife, le Premier ministre a trouvé opportun d’apporter une réponse commune aux plaintes liées aux payements des vacations. De ce fait, il a décidé de la mise en place d’«une Commission chargée de faire la lumière sur le dossier des vacations au titre de l’année 2013 et de déposer ses conclusions avant la fin de l’année en cours».

Il a également été créé «une Commission chargée de faire la lumière sur le dossier de la Prime d’incitation à  la fonction enseignante au titre de l’année 2013 et de parvenir à sa mensualisation à partir de janvier 2014».

Les différentes  commissions  créées disposeront également en leur sein des éléments des forces de défense et de sécurité..

Sur la question des rappels, le Premier ministre a rappelé que le «gouvernement s’est engagé, dans le prolongement de l’assainissement total du dossier des régularisations des situations administratives des agents de l’Etat, à entreprendre l’apurement total des sommes dues à ces agents aux titres des rappels de solde. Cet engagement avait comme échéance le 30 décembre 2013.Le gouvernement confirme son engagement et annonce que le payement de ces rappels de solde débutera dans les prochains jours et s’effectuera par virement bancaire», tout en précisant qu’il s’agit d’une affaire de gros montants dont les mécanismes de payement doivent être étudiés et planifiés au préalable.

La situation des enseignants du pré primaire non encore recrutés a été également au centre de cette communication. «Le gouvernement a décidé de procéder à la régularisation de la situation de tous les personnels concernés et qui sont actuellement payés sur bulletins roses», a déclaré le Premier ministre qui a souligné que des instructions ont été faites au ministre de la Fonction publique de faire ouvrir dans les capitales provinciales des Guichets spéciaux où les enseignants concernés devront déposer leur dossier.

Pour le Chef du gouvernement gabonais «L’ensemble de ces mesure vise à ramener la sérénité. Il est essentiel dans ce contexte, d’éviter, dans l’intérêt des élèves, toute initiative de nature à envenimer ce dossier».

Synthèse : FSNB / JCB