Les Etats Unis honorent leurs diplomates disparus en Libye !

Lundi, 24 septembre, 2012 - 11:42

Après   l’incendie  de  son  Consulat  ,  à  Benghazi , en Libye , les Etats Unis  d’Amérique   ont  perdu  quatre (4)  de  leurs  diplomates , dont l’Ambassadeur américain , en Libye , S.E.M.  Chris STEVENS .

Pour  permettre  aux  amis  des  USA  d’honorer la mémoire des disparus  , l’Ambassade des Etats Unis d’Amérique , au Maroc , a  ouvert des livres de condoléances , dans les locaux de  sa  Chancellerie  de  Rabat ;  et  à  son  Consulat  Général de  Casablanca  , pendant la période allant  du  lundi 17  au Vendredi 21 Septembre 2012.

L’Ambassade  Haute  Représentation de la République  Gabonaise , auprès du Royaume du Maroc , s’est associée  à ces  hommages .

Nous  vous  proposons , par  ailleurs , l’intégralité  du  message   adressé , à la suite de ce drame , par le Président Barack OBAMA , au peuple américain . 

Le Président Barack OBAMA

La Maison-Blanche 

Le 15 septembre 2012

Cette semaine, nous avons perdu en Libye quatre de nos compatriotes : Glen Doherty, Tyrone Woods, Sean Smith et Chris Stevens ont tous quatre été tués lors d’une attaque scandaleuse contre notre poste diplomatique de Benghazi.

Ces quatre Américains représentaient ce que notre pays a de meilleur.

Glen et Tyrone, après avoir été tous deux membres des commandos de la marine pendant plusieurs années, continuaient de rendre service à la nation en assurant la sécurité de notre personnel diplomatique en Libye. Ils sont morts comme ils ont vécu, en défendant leurs compatriotes et en promouvant les valeurs auxquelles nous tenons tous.

Sean avait lui aussi commencé par servir en uniforme, dans l’armée de l’air. Il avait ensuite passé plusieurs années au département d’État, sur plusieurs continents, répondant toujours à l’appel de son pays. Et l’ambassadeur Chris Stevens est mort en héros aux yeux de deux pays : ici aux États-Unis où il inspirait ceux d’entre nous qui le connaissions et en Libye, pays qu’il avait aidé à sauver et où il a consenti le sacrifice suprême de sa vie.

J’ai pu dire à leurs familles combien le peuple américain appréciait leur service. Faute de gens comme eux, l’Amérique ne saurait maintenir les libertés dont elle jouit, la sécurité qu’elle exige et le leadership sur lequel compte le monde entier.

Tout en pleurant leur perte, nous devons aussi communiquer au monde un message clair et résolu : ceux qui s’attaquent à notre peuple n’échapperont pas à la justice ; nous les poursuivrons sans faillir et nous ne permettrons jamais à quiconque d’ébranler la détermination des États-Unis d’Amérique.

Cette attaque tragique a eu lieu en des temps marqués par des bouleversements et des protestations dans un grand nombre de pays divers. J’ai dit clairement le profond respect des États-Unis pour les gens de toutes religions. Nous défendons la liberté de religion. Nous rejetons le dénigrement de toute religion, y inclus de l’islam.

Mais rien ne saurait jamais justifier le recours à la violence. Il n’est pas de religion qui admette que l’on prenne pour cible des gens innocents. Rien ne saurait excuser les attaques contre nos ambassades et nos consulats. Et tant que je serais commandant en chef des forces armées, les États-Unis ne tolèreront pas les actes visant à nuire à nos compatriotes.

Nous faisons actuellement tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger les Américains en service à l’étranger. Nous sommes en contact avec les autorités gouvernementales du monde entier pour renforcer notre coopération et pour souligner le fait que chaque nation a la responsabilité de nous aider à protéger nos ressortissants. Nous avons entrepris des efforts pour veiller à ce que justice soit faite pour ceux que nous avons perdus et nous n’aurons de cesse que lorsque cette tâche aura été accomplie.

Et par-dessus tout, nous devons réaffirmer que nous poursuivrons la tâche de nos héros disparus.

Je sais que les images de nos chaînes de télévision sont troublantes. Mais gardons-nous d’oublier que pour chaque bande d’émeutiers il y a aussi des millions de gens qui aspirent à la liberté, à la dignité et à l’espoir que représente notre drapeau. Tels sont la cause de l’Amérique, les idéals qui ont pris racine à notre fondation, les possibilités ouvertes qui ont attiré des multitudes dans notre pays et les extraordinaires progrès en faveur desquels nous avons œuvré de par le monde.

Nous sommes américains. Nous savons que l’on ne peut briser notre volonté ni ébranler les bases de notre leadership. Tel est l’héritage que nous ont légué les quatre Américains que nous avons perdus et qui vivront dans le cœur de ceux et de celles qu’ils aimaient ; telle est la force du pays qu’ils servaient.

Et donc avec leur souvenir pour nous guider, nous poursuivrons la tâche d’accroître la force de notre pays et la sécurité de nos citoyens et d’instaurer d’un monde meilleur et plus ouvert à l’espoir.

Je vous remercie.