Entretien de la coopération entre le Gabon et le Maroc en matière de développement humain !

Jeudi, 19 mai, 2016 - 17:44

L’audience accordée , ce jeudi 19 Mai 2016 , par Madame Nadira EL GUERMAI , Gouverneur , Coordonatrice Nationale de l’Initiative pour le Développement (INDH) à S.E.M.Abdu Razzaq Guy KAMBOGO , Ambassadeur Haut Représentant , intervenait , au terme de l’Atelier International  sur  ‘’Les politiques publiques et la lutte contre l’exclusion ‘’  , qu’organisait le Ministère marocain de l’Intérieur , et qui coïncidait , également , avec le 11éme Anniversaire de cet organisme (l’INDH) lancé le 18 Mai 2005 , par Sa Majesté  le Roi Mohammed VI , pur lutter contre la pauvreté et la précarité .

Cette audience à laquelle prenaient également part  Monsieur Hervé ONDO ASSOUMOU, Conseiller de Monsieur le 1er Vice Premier Ministre , Ministre de la Santé , de la Prévoyance Sociale , et de la Solidarité Nationale , venu participer aux travaux de la capitale du Royaume du Maroc ,  et Madame Maryse IVALA , Conseiller Economique , à la Chancellerie du Gabon , au Maroc , aura été une opportunité pour faire le point de la coopération dans ce secteur du développement humain entre la République Gabonaise et le Royaume du Maroc .

Adressant ses remerciements à son hôte pour avoir pensé à associer le Gabon à cet Atelier International  , S.E.M.l’Ambassadeur Haut Représentant de la République Gabonaise a rassuré son interlocutrice sur  la volonté ineffable des autorités gabonaises à poursuivre , sans failles , malgré quelques retards notés , le programme de coopération mis en branle entre l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) du Maroc et la Société d’Investissement Humain (SIHG) du Gabon. Souhaitant , par ailleurs , que la Représentation Diplomatique du Gabon , au Maroc , soit saisie , aussi régulièrement que possible , pour lui permettre de suivre ou de faire avancer certains dossiers qui mériteraient de l’être .Dans l’optique , à venir , notamment , de l’inauguration (fin juin ) d’un certain nombre de structures .

Sur ce point précis, Madame le Gouverneur a indiqué que toutes les dispositions avaient été prises pour que le matériel soit expédié dans les temps , au Gabon . Réitérant son souhait de voir être pris des dispositions logistiques et organisationnelles qui éviteraient des situations coupables.

Sur les actions à venir ou qui devraient pouvoir être envisagées , les deux parties ont convenu de relancer tous les contacts nécessaires , concernant ,singulièrement , les modules des systèmes d’information .

Concernant le dossier ayant trait aux activités génératrices de revenus (AGR)  , et après un déroulé de la situation opérée par le Chef de la Mission Diplomatique du Gabon ,  la partie marocaine est toute disposée à renouveler son offre d’encadrement et son soutien, pour faire avancer , au plus vite certains dossiers . Ainsi, devrait –elle pouvoir aider à la recherche de possibilités devant mener à l’acquisition de procédés de fabrication d’emballages ou d’étiquetages de produits.

Après présentation et analyse de certaines opportunités, il  est apparu, dans le cadre toujours des AGR des propositions de partage et d’échanges sur les diagnostics de potentialités des territoires, et du travail des chaînes de valeurs , dans divers volets allant de l’accompagnement au marketing pour doter les territoires d’AGR répondant à leurs spécificités . Ce qui générerait un double avantage :

  1. Sédentarisation des populations ciblées
  2. Spécialisation des produits en fonction des provinces, et donc valorisation des chaînes de valeurs.

Enfin, dans l’optique de l’organisation à venir, par le Maroc, de la COP22, les deux parties conviennent de mener une réflexion sur la probabilité d’organiser, un peu avant cet événement, un village africain. Une foire exposition dont l’ambition serait de valoriser différents produits du terroir (artisanat, cosmétique, culinaire…). Celle-ci pourrait se tenir à la mi-octobre prochain.

PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM