Le Développement Humain : objet d'une Conférence Internationale à Rabat !

Mercredi, 4 juin, 2014 - 18:15

Une conférence Internationale sur les méthodes de mesure de développement humain et les approches d’évaluation axées sur l’équité en faveur des nouvelles générations , se tient , sur deux jours (4 et 5 juin 2014 ) , au Centre de Conférences de la Fondation Mohammed Vi de Promotion des Œuvres Sociales de l’Education –Formation , à Rabat , organisée par l’Observatoire National du Développement Humain (ONDH) , en partenariat avec le Ministère Marocain des Affaires Etrangères et de la Coopération , les Agences des Nations Unies au Maroc (UNICEF, PNUD , FNUAP , ONUFEMMES ) et le Conseil National de l’Evaluation des Politiques de Développement Social du Mexique (CONVAL).

 

S.E.M.Abdu Razzaq Guy KAMBOGO , Ambassadeur Haut Représentant de la République Gabonaise , près le Royaume du Maroc , quelques autres Chefs de Missions Diplomatiques accrédités au Royaume du Maroc  , et de nombreuses autres et diverses personnalités étaient présents à la cérémonie inaugurale de cette Conférence, marquée par cinq (5) allocutions .

Premier à prendre la parole, Mr. Rachid BENMOKHTAR BENABDELLAH, Ministre Marocain de l’Education Nationale, de la Formation Professionnelle, et Président de l’Observatoire National de Développement Humain (ONDH)  s’est voulu insistant sur la mise en place d’indicateurs spécifiques  dans la lutte contre la pauvreté et le développement humain .De même qu’il a  appelé la société civile à se sentir davantage encore concernée dans les  nécessaires corrections et améliorations à apporter  au cadre existant . Monsieur Rachid BENMOKHTAR BENABDELLAH, a relevé que les méthodes de mesure favorisent un meilleur ciblage des populations d’où l’intérêt d’un échange efficient d’expériences, tout en saluant vivement la coopération entre l’Observatoire et le CONEVAL.

Pour sa part ,  invité à prendre la parole , Monsieur Lahcen HADDAD ,  ministre du Tourisme,  saluant la présence , à ce rendez-vous , de nombreux experts internationaux , a lancé un appel  à réflexion pour un suivi et une évaluation objective  des politiques publiques  .

Pour le Coordinateur Résident des Nations unies au Maroc, Bruno POUEZAT  "l’évaluation des politiques publiques est une obligation pour garantir l’efficacité de la dépense publique". Et d’ajouter, que les organismes des Nations unies au Maroc "sont heureux de pouvoir travailler avec l’ONDH pour renforcer les capacités des institutions nationales à contribuer à l’évaluation des politiques publiques et aussi dans le cadre de la coopération Sud-Sud".

Monsieur Bruno POUEZAT  a souhaité que les débats soient constructifs pour faire avancer  l’état des connaissances. Liant le développement humain aux politiques publiques  chargées de lutter contre la pauvreté, le Coordonnateur Résident des Nations Unies au Maroc  a insisté sur la nécessité de renforcer les différents mécanismes pour une atteinte optimale des objectifs poursuivis par les Nations Unies.

Intervenant à sa suite , Madame MEDNAOUI , Directrice de la Coopération Multilatérale du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération , du Maroc , a  , au nom  de son Ministre , déclaré que cette Conférence devait permettre  d’identifier de nouvelles opportunités  dans la quête permanente d’un mieux-être pour les couches les plus défavorisées . Aussi, a-t-elle affirmé, conviendrait-il  de mettre ne place des outils performants à même d’apporter  des réponses  pouvant aider les décideurs  à améliorer leurs politiques publiques.

Roberto BENES , conseiller régional du Bureau de l’UNICEF-MENA a indiqué  que  le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) est "fier d’accompagner et de soutenir les efforts du Maroc qui est un pays phare dans la région en matière de mesure de la pauvreté, d’évaluation et de réponse à travers des politiques sociales".

Les travaux de la conférence sont  organisés selon plusieurs axes :

  • "développement humain et pauvreté dans les pays du sud : quelles dynamiques ?",
  • "systèmes d'information pour renseigner le développement humain équitable et la pauvreté: Performances et limites",
  • "approches et méthodes novatrices de mesure du développement humain, de la pauvreté multidimensionnelle et du bien-être",
  •  "institutionnalisation de l’évaluation des politiques publiques pour une meilleure performance en faveur des populations défavorisées,
  • "méthodes et techniques d’évaluation des politiques et programmes sociaux sur les nouvelles générations notamment les enfants".

Selon les organisateurs, une convention de partenariat sera signée entre l'Observatoire National du Développement Humain, l'Observatoire National des Droits de l'Enfant, le Centre de Recherches et des Etudes Sociales relevant du ministère de l'Appui Social de Tunisie, le CONEVAL du Mexique et l'UNICEF.

PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM