COMMUNIQUER , ENCORE COMMUNIQUER !

Mardi, 13 novembre, 2012 - 17:27

Ainsi qu'il l'avait annoncé , il y a quelques semaines , le Président de la République Gabonaise , va donc se faire , ce Mercredi 14 Novembre 2012 , un nouveau devoir de rencontrer et d'échanger avec l'ensemble de la classe politique nationale .

Au delà d'un simple rituel de circonstances , il s'agire , sans nul doute , pour le N°1 Gabonais , de rappeler aux tenors de la vie politique gabonaise , le tryptique qui soutend son action depuis son avénement à la Magistrature Suprême : '' PAIX - Développment - Partage '' !

Le Chef de l'Etat n' eu de cesse , en effet , de rappeler combien , au delà des divergences et des idéaux défendus par les uns et les autres , il était important , dans le sillage dressé par ses illustres prédécesseurs , à la tête de l'Etat , de privilègier , avant tout , ce qui saurait davantgae unir la Nation ; autrement dit , de penser continuellement GABON D'ABORD !

Héritant de l'épineux dossier relatif au différent opposant le Gabon à la République soeur de la Gunée Equatoriale , au sujet de l'île MBANIE , le Chef de l'Etat Gabonais avait déjà convié les responsables de différentes formations politiques à une réflexion de fonds sur l'argumentaire national . Ilne pouvait en être autrement , alors même que le Gabon va devoir , une année durant , assumer la Présidence en exercice de la CEMAC .

Mais il va de soi , que le Président de la République Gabonaise aura à coeur de rappeler à ses hôtes la nécessité d'asseoir la palabre gabonaise sur des fondements bien locaux , et qui tiennent compte des réalités propres au Gabon ; plutôt que de vouloir plagier tout ce qui proviendrait de l'extérieur ! Avant lui , déjà , Feu Omar BONGO ONDIMBA , n'avait de cesse de rappeler que Gabonais , nous sommes ; Gabonais , nous demeurerons . Par conséquent , il n'est guère utile de vouloir bâtir notre nation à partir de théories brumeuses et fumeuses qui nous viendaient de l'extérieur .

Le Chef de l'Etat , montant , lui même au créneau , il serait , en conséquence , plus qu'urgent , que le Gouvernement lui emboîte le pas , pour enfin , édifier la communauté nationale et internationale sur les efforts , inlassablement , consentis pour hisser le Gabon à un rang plus que confortable , et sortir les populations des affres quotidiennes auxquelles elles doivent faire face . Tout en précisant , avec force , car nul n'est sesé pouvoir l'ignorer , que force devra toujours rester à la loi . Et pour que cette loi soit suffisamment perenne et perceptible , il lui faudra , plus que jamais , s'attaquer , avec la même ténacité aux puissants et aux faibles .

Le Chef de l'Etat , dont la légitimité ne doit souffrir d'aucune forme de contestation devra rappeler l'indivisilbilté de la Nation . Une Nation gabonaise qui a su , au fil du temps et des années , se doter de suffisamment d'organes pour tous ceux qui voudraient se pourvoir en justice ou se faire entendre . La rue n'étant l'apanage de personne , et une balle sifflant ne choisissant jamais sa future victime .

Outre que le Chef de l'Etat doit en être l'instigateur , ce rôle de pédagogue incombe aussi au Gouvernement de la République , dont on attend encore et toujours beaucoup plus de communication !

FSNB