Communiqué du Ministre de l'Intérieur après l'attaque perpétrée contre la chaîne de télévision privée TV+ !

Vendredi, 7 septembre, 2012 - 10:27

Voici le texte intégral de ce communiqué du Ministre  Gabonais de l'Intérieur  :

Monsieur Jean François NDONGOU , Ministre de l'Intérieur 

Suite aux déclarations faites par Monsieur Ismaël OBIANG NZE, Rédacteur en Chef de la chaîne de télévision TV+, déclarations relatives à une attaque dont aurait été l’objet le gardien de leurs installations à Libreville, le Ministre de l’Intérieur qui ne l’apprend que par voie de presse, entend saisir la Justice à l’effet d’ouvrir une enquête sur ces supposés actes de violence perpétrés par des inconnus.

Selon le Rédacteur en Chef de cette chaine de télévision privée, cette attaque serait la seconde en l’espace d’un mois. La première ayant eu lieu dans la nuit du 15 au 16 août dernier et qui aurait visé cette fois l’antenne émettrice de la chaîne de télévision.

Sur ces entrefaites, le Ministre de l’Intérieur exprime sa préoccupation face à ces actes perpétrés contre un organe de presse. Des actes qui, s’ils étaient avérés, constituent un fait grave.

Le Ministre de l’Intérieur rappelle qu’au Gabon, la Constitution de la République en son article premier, alinéa 2, consacre la liberté d’expression et de communication. Cette liberté est garantie à tous les citoyens sous réserve du respect de l’ordre public.

Par ailleurs, la loi n° 12/2011 du 11 décembre 2011 sur la presse audio visuelle, cinématographique et écrite, en son article 3 indique clairement que la communication audio visuelle, cinématographique et écrite est libre en République Gabonaise, sous réserve du respect de l’ordre public, de la liberté d’autrui et de la dignité des citoyens.

Le Ministère de l’Intérieur, garant des libertés et attaché à la légalité prendra toutes les dispositions nécessaires pour que les auteurs supposés de ces actes en répondent devant la loi.

 

Fait à Libreville, le 5 septembre 2012.

Jean François NDONGOU,

Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, De l’Immigration et de la Décentralisation.