Le Colonel Jean Bernard NGUEMA BILONG en visite sur l'USS SIMPSON et présent à une réunion de l'AFSEC 2014 , à Casablanca !

Mercredi, 12 mars, 2014 - 15:00

Le  .Colonel Jean Bernard NGUEMA BILONG , Attaché de Défense à l’Ambassade du Gabon , près le Royaume du Maroc , et plusieurs de ses collègues accrédités , auprès du Royaume du Maroc  ont été conviés , il ya quelques jours ,  à une visite guidée de  la frégate lance-missiles américaine «USS Simpson» (FFG 56) qui mouillait  au port de Casablanca .

Ce  bâtiment de guerre est en territoire chérifien dans le cadre de la coopération entre les Forces navales américaines et la Marine Royale Marocaine . Avec  pour objectif de soutenir les opérations de sûreté et de sécurité maritime, ainsi que les efforts de coopération sécuritaire. En ce sens, des manœuvres conjointes entre les éléments des deux forces maritimes étaient  au programme . Lancée en 1984, l’USS Simpson, qui tient son nom de l’amiral Roger W. Simpson, a depuis participé à plusieurs opérations militaires et autres manœuvres d’escorte sécuritaire.

D’une longueur de 138 mètres, avec 14 mètres de largeur pour un poids de 4 100 tonnes, le bâtiment de guerre est équipé d’un canon de calibre 76 mm, le plus gros en termes d’armements à bord, d’une portée d’environ 16 km.

USS Simpson est également équipée de 2 canons de 25 mm, 4 mitrailleuses de 15 mm, d’une batterie antiaérienne et de 6 tubes lance-torpilles, en plus de deux hélicoptères Seahawk embarquésEn termes de matériel de détection et de surveillance, l’USS Simpson dispose d’un radar de veille air, d’une conduite de tir, de radars de veille surface et de navigation, ainsi que d’un sonar de coque

Enfin, l’équipage est constitué de près de 200 personnes, toutes casquettes confondues, en plus de plusieurs officiers. 

Quelques jours plutôt, le Colonel Jean Bernard NGUEMA BILONG et plusieurs autres personnalités prenaient part à l’initiative de l’AFSEC 2014, à une rencontre, toujours dans la ville de Casablanca, axée sur la Sécurité Maritime et la Surveillance Côtière des Nations Africaines.

Plusieurs ateliers, deux jours durant (25 au 27 février 2014) étaient programmés avec des exposés sur différentes thématiques allant dans le sens d’un plus large renforcement de la coopération dans le Golfe de Guinée pour faire face à toutes les différentes menaces et autres convoitises .

A noter, aussi, la présence à ces assises, de plusieurs responsables de différentes sociétés ayant pignon sur rue et qui ont  décidé de s’impliquer dans la recherche des voies et moyens allant vers la sécurisation effective du Golfe de Guinée.

SERVICE PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM