Colloque international à Rabat sur "L’avenir des migrations transméditerranéenne au-delà des crises", les 20 et 21 mai !

Mardi, 20 mai, 2014 - 16:45

L’Institut National de la Statistique et de l‘Economie Appliquée (INSEA) de Rabat, abrite depuis ce matin, un  colloque international de deux jours (20 et 21 mai 2014) sur le thème : « l’Avenir des Migrations Transméditerranéennes au-delà des crises » .

Quelques Chefs de Missions Diplomatiques accrédités au Maroc, dont S.E.M.Abdu Razzaq Guy KAMBOGO, Ambassadeur Haut Représentant de la République Gabonaise, près le Royaume du Maroc , ont pris part à la cérémonie inaugurale de cette importante rencontre  organisée par l’Association Migration Internationale (AMI) avec le Ministère des Marocains résidant à l’étranger et les Affaires de la Migration.

Trios allocutions auront marqué cette séance inaugurale . D’abord celle de Monsieur Anis BIRROU, Ministre des Marocains résidant à l’étranger et des Affaires de la Migration , qui a souligné que "la migration est un phénomène tout à fait normal dans l’évolution de l’humanité et que les réponses qu’il va falloir apporter à cette question sont d’abord humaines, et doivent être différentes". Il a relevé que le Maroc a pris conscience de cette évidence à travers l’adoption d’une nouvelle politique migratoire, initiée par SM le Roi Mohammed VI et fondée sur les recommandations du rapport du Conseil National des Droits Humains (CNDH) pour faire face à une réalité de plus en plus présente au Maroc, devenu au fil des années une terre d’accueil.

Il a indiqué à ce propos que cette politique migratoire marocaine se veut une réponse "concrète, différente et courageuse" au problème que pose la migration clandestine avec ses lots de drame pour la région, sans manquer de rappeler l'opération de régularisation de la situation des immigrés qui se poursuivra jusqu'au 31 décembre prochain. Plus de 15.000 dossiers ont été déposés et des milliers de cartes ont été déjà délivrées, a fait savoir le ministre qui  appelle, dans ce cadre, à jeter un autre regard sur la migration. "Il faut considérer la migration comme l’une des solutions possibles pour sortir de la crise mondiale", a estimé M. BIRROU qui s'est réjoui de l'exemple du Maroc qui a su comprendre que la migration est "une solution et non un problème".

De son côté, Monsieur Sory Fantamadi KABA  , Ambassadeur, Directeur Général des Sénégalais de l'Extérieur au Ministère des Affaires Etrangères du Sénégal, a relevé que la migration touche principalement les jeunes, rappelant qu'il existe plus de 232 millions de migrants internationaux, dont 12 % sont des jeunes, citant quelques expériences initiées par différents pays pour surmonter la problématique de la migration dans des situations économiques difficiles.

Pour sa part, Madame Anke STRAUSS, Chef de Mission de l'Organisation des Migrations internationales au Maroc (OIM), a salué l'initiative marocaine en matière de régularisation de la situation des immigrés, la qualifiant d'"excellente", d'une "extrême importance" et pouvant servir d'exemple pour les pays du Sud. La crise a une immense influence sur  la politique en général et sur la migration en particulier, a estimé Mme Anke STRAUSS qui a émis le souhait de voir s'améliorer la situation des migrants, notamment dans des pays qui ont pu rétablir leurs situations économiques. Avant d'arguer que la crise actuelle a altéré la dynamique des échanges et de l’investissement à l’échelle mondiale, y compris entre le Maroc et ses voisins européens.

Dans un exposé introductif , le Professeur Bachir HAMDOUCH , Président de l'Association Migration Internationale (AMI)  a annoncé que des communications seront présentées au cours de ce colloque, autour des tendances récentes de l'émigration suite à la crise économique mondiale  et aux Printemps arabes (Emigrations Sud-Nord, Nord-Sud et Sud-Sud), ainsi que des perspectives des migrations transméditerranéennes.

Les participants venus de divers endroits d’Afrique, d’Europe et d’Asie débattront aussi de thèmes sur :

  1. "les migrations subsahariennes au Maghreb",
  2. "les tendances récentes des migrations internationales et des politiques en Europe et en Chine" ,
  3. "les impacts des migrations internationales au Maroc".

Le programme de ce colloque prévoit également l’organisation de deux tables rondes sur :

  •  "les perspectives des migrations transméditerranéennes" et "l’intérêt et les champs de coopération et d’actions communes Afrique-Europe".

PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM