Classement OXFORD ECONOMICS : Libreville dans le top 15 des villes africaines les plus riches en 2030 et 1ère en revenu par habitant !

Mercredi, 20 novembre, 2013 - 11:38

Selon le cabinet Oxford Economics qui a publié un classement des 15 premières villes africaines en 2030 , Johannesburg (Afrique du Sud) sera toujours la ville la plus riche du continent, mais Libreville ( Gabon ) sera la plus riche en termes de revenus par habitant. La croissance économique des villes africaines d'ici à 2030 sera plus importante que dans les autres régions du monde 

L'étude publiée le 8 novembre 2013 par le cabinet couvre les 96 villes (43 pays) les plus significatives du continent en termes d'économie et de population. Aujourd'hui les villes les plus importantes contribuent à hauteur de 36 % (700 milliards de dollars) au PIB africains. D'ici à 2030, cette contribution devrait plus que doubler pour atteindre 1 700 milliards de dollars, estime le rapport. 

À mesure que l'économie et la population croissent, l'Afrique s'urbanise à un rythme plus rapide que les autres continents.

51 des 96 villes étudiées observeront une croissance de leur population de plus de 50 %.

  • Libreville, la capitale gabonaise, en termes de revenu par habitant, se retrouve en première position
  • Lagos, la capitale économique du Nigeria, avec 25 millions d'habitants, sera de loin la ville la plus peuplée du continent en 2030
  • Dar es-Salaam ( Tanzanie) observera , quant à elle , la plus importante croissance du nombre de ménages appartenant à la classe moyenne émergente (entre 5 000 et 20 000 dollars de revenu par an).
  • Johannesburg (Afrique du Sud) – est classée première ville en 2030 en termes de PIB - . La croissance concernera surtout les ménages riches (plus de 70 000 dollars par an), qui seront au nombre de 475 000 en 2030 selon les prévisions de l'étude.


Depuis 2000, la croissance économique annuelle moyenne sur le continent africain avoisine les 5 %. Selon les prévisions du cabinet britannique Oxford Economics, cette tendance devrait se poursuivre et la croissance du PIB africain entre aujourd'hui et 2030 sera plus importante que dans les autres régions du monde.

Le revenu disponible des ménages augmentera en moyenne de 5,6 % par an et le pouvoir d'achat total devrait passer de 420 à 1 000 milliards de dollars. Cette croissance du pouvoir d'achat devrait s'accompagner d'une redistribution des revenus à travers le continent, qui augmenteront de manière plus importante en Afrique subsaharienne qu'en Afrique du Nord et en Afrique du Sud. Des villes come Johannesburg ou Le Caire, aujourd'hui plus développées, verront leurs pouvoirs d'achat agrégés doubler tandis que les dépenses dans des villes telles qu'Abuja, la capitale nigériane, ou Huambo, en Angola, seront en 2030 jusqu'à cinq fois plus importantes qu'aujourd'hui. 


Dans l'ensemble des villes étudiées, les dépenses de consommation qui augmenteront le plus rapidement seront les dépenses culturelles et de loisirs (291 % d'ici à 2030) et les dépenses liées au secteur des services d'une manière générale. Mais l'alimentation restera de loin la plus importante catégorie de dépenses. 


Source: JeunesAfrique Economie