Carrefour Diplomatique sur la COP22 de Marrakech au Maroc !

Lundi, 13 juin, 2016 - 16:02

La 35éme Edition du Carrefour Diplomatique accueillait , dans la matinée de ce lundi 13 juin 2016 , Madame Hakima EL HAITE , Ministre Déléguée auprès du Ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement  , du Royaume du Maroc, chargée de l’Environnement.

Au milieu de nombreux Chefs de Missions Diplomatiques et de Responsables d’institutions Internationales accrédités à Rabat, Madame le Ministre Déléguée, par ailleurs, Envoyée Spéciale pour la Mobilisation de la COP22 et désignée "championne de haut niveau" du Maroc, pour la lutte contre le changement climatique, est venue exposer les objectifs que la COP22 s’est fixée, et dont la feuille de route vient d’être rendue publique.

Madame le Ministre  , qu'entourait les dirigeants de la Fondation Diplomatique , a souligné que pour les responsables du comité d’organisation, l’enjeu de la conférence de Marrakech est de rendre concrets les engagements de l’Accord  Paris dont les modalités de ratification sont en cours de normalisation par les différents parlements.

Maniant un pragmatisme de bon aloi, Madame le Ministre assigne à cette COP22 deux objectifs essentiels :

  • Le premier : que tous les Etats présentent «une feuille de route pré 2020» claire. Autrement dit, que les pays, développés principalement, présentent ce qu’ils comptent faire année par année pour tenir leurs engagements énoncés en 2015
  • Deuxième objectif : la feuille de route financière. Le but étant de rendre le financement plus juste.

 

Parmi les idées évoquées: la création d’un fonds alimenté uniquement par les philanthropes et destinés aux pays vulnérables. Le remède aux limites du fonctionnement du Fonds vert pour le climat, qui vient en aide à tous les pays du Sud confondus, y compris les pays émergents, plus riches. 

 

Dans ce  volet financement toujours, les organisateurs de la COP22 veulent renforcer les capacités des Etats pauvres qui réclament des fonds pour leurs projets d’adaptation. Le fonds verts ne distribuant pas tous ses deniers parce que les projets proposés ne sont pas assez bancables , il apparaît  que le  centre de compétences climatiques régionales de Marrakech, devrait  aider les pays à formuler leurs plans nationaux d’adaptation.

 

 

En réponse à diverses interrogations, Madame le Ministre a fixé deux autres objectifs subsidiaires :

  • enclencher le mécanisme d’adaptation  (qui ne peut pas être finalisé avant la conférence de Marrakech puisqu’il dépend du rapport sur l’adaptation du GIEC),
  • enclencher le mécanisme des échanges carbone et du prix carbone (autrement dit, les échanges et les transactions des crédits de réduction des émissions de gaz à effet de serre).

S.E.M.Abdu Razzaq Guy KAMBOGO , Ambassadeur Haut Représentant de la République Gabonaise, près le Royaume du Maroc , remerciant Madame le Ministre d’avoir pris de son temps pour venir les édifier , ses homologues , et lui-même , sur cette question d’actualité, a vivement souhaité que soient pris en compte dans les diverses actions qui seront menées , les préoccupations  des populations autochtones ou de celles vivant en campagne . Emettant, par ailleurs le vœu qu’une documentation des plus appropriées parvienne aux différentes chancelleries pour leur permettre d’effectuer un meilleur suivi des invitations qui sont délivrées aux autorités de leurs pays respectifs.

Soucieuse de donner un visage des plus humains à cette COP , Madame Hakima El HAITE a précisé qu’un village sera tout spécialement dédié aux communautés autochtones des différents pays .8000 participants y sont , en effet , attendus pour exposer leur savoir faire ancestral et patrimonial . L’objectif étant de parvenir à mettre ne valeur la science et l’innovation des différents états.

De même qu’une  assez large place sera accordée aux jeunes, avec comme singularité : l’organisation d’un Festival du Climat et des Jeunes.Tout comme, les organisateurs, ont aussi pensé à organiser un Rallye des Voitures  Electriques, destiné à valoriser la transition énergétique.

Madame le Ministre s’est engagée à mettre à la disposition des différents ambassadeurs et responsables d’instituions internationales son Agenda de "championne nationale de haut niveau" et dont les tâches, pour l’essentiel, consistent à :  

  • inciter les pays signataires de l’accord de Paris à accélérer entre 2016 et 2020 leurs actions pour lutter contre le réchauffement climatique
  • encourager les initiatives des acteurs non étatiques, notamment des collectivités locales
  • œuvrer pour le développement des technologies propres
  • favoriser l’implication du secteur financier dans la prise en compte du risque climatique,
  • assurer un suivi des engagements pris à la COP21 et d’en susciter de nouveaux,
  • encourager les acteurs économiques à se fixer des objectifs de long terme, par entreprise et par secteur,
  • associer les ONG à ce travail
  • informer les décideurs politiques.

Dans son mot de fin, S.E.M.Youssoufi  MOUHAMADOU , Ambassadeur du Cameroun , au Royaume du Maroc , et Doyen de Séance a remercié les responsables de la Fondation Diplomatique pour toutes ces opportunités permettant aux diplomates en poste sur le sol marocain d’être édifiés sur les différents politiques ou actions menées  .

De même s’est-il félicité de l’enthousiasme  et de la détermination de Madame le Ministre El HAITE qui aura su présenter les différents contours et événements attendus durant cette COP22 , à venir .Souhaitant pour finir que les Chefs de Missions Diplomatiques soient  , autant que faire se pourrait , tenus informés des invitations envoyés aux différentes autorités pour leur permettre d’en avoir une traçabilité et , le cas échéant , d’en assurer un suivi des plus efficaces .

La mission de la championne de la lutte contre le réchauffement climatique, qui a reçu un parchemin l’honorant de sa prestation, commencera le 7 novembre prochain, date du début de la COP22 à Marrakech, et se terminera en novembre 2017, date de la future COP23.

PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM