Carrefour Diplomatique avec Monsieur le Professeur El HOSSEIN EL OUARDI , Ministre de la Santé du Royaume du Maroc !

Jeudi, 28 janvier, 2016 - 19:02

C’est au siège de la Fondation Diplomatique , à Rabat , que s’est tenue , ce 28 janvier 2016 , la 27éme édition du carrefour de la Fondation Diplomatique. Avec pour principal invité  M. El Hossein El OUARDI, Ministre de la Santé du Royaume du Maroc.

S.E.M.Abbu Razzaq Guy KAMBOGO , Ambassadeur Haut Représentant de la République Gabonaise, près le Royaume du Maroc , comme plusieurs de ses pairs , prenait part à ce rendez-vous, devenu institutionnel, et qui aura, cette fois, permis  de se pénétrer des fondamentaux  de la politique de santé au Royaume du Maroc. Et de se prononcer sur les engagements à fournir pour un raffermissement de la coopération , dans ce secteur .

Dans une introduction dressant parfaitement le contexte, le membre du Gouvernement marocain a indiqué que la politique de santé menée sur le sol chérifien  reposait sur trois(3) approches complémentaires :

  1. Une première approche interministérielle de droits humains, basée notamment sur le genre en faisant du ministère de la santé un garant de l’offre de soins et de l’accès aux soins.
  2. Une deuxième approche de démocratie sanitaire essentiellement participative avec les parties prenantes du secteur, accordant une importance particulière à la reddition des comptes,
  3. Une approche systémique, relative au métier, suivant les directives de l’Organisation mondiale de la santé.

Reconnaissant  qu’il restait  encore de grands efforts à produire pour sortir le secteur de la crise, notamment en termes de budget alloué au ministère, le Ministre a cependant indiqué quelques-unes des priorités du ministère de la santé , et notamment :

  • la réorganisation et le renforcement des soins d’urgence.
  • l’ouverture de nouveaux CHU dans plusieurs  villes (Agadir , Tanger , Laayoune , Rabat) pour résorber la demande en soins d’urgence.
  • le lancement de trois nouveaux produits dans le cadre de l’assurance Maladie (Migrants , Etudiants , Professions Libérales)

Les zones difficiles d’accès ne sont pas non plus en reste, un projet audacieux est en train de voir le jour. Il s’agit d’hôpitaux mobiles, entièrement équipés, qui se déplaceront dans les régions qui ne sont pas dotées de centres hospitaliers.

Un autre  axe des priorités de M. Louardi est le sujet qui a nourri tant de controverses. Il s’agit de la politique pharmaceutique nationale.

Le ministre indique avoir adopté une approche systémique et intégrée, se penchant essentiellement sur la résolution des problématiques les plus urgentes du secteur : qualité et prestations des soins de santé, Samu, urgences, infrastructures, logistiques, médicaments .

 

Dans le contexte du médicament (dont plus de 2000 ont subi  une baisse des plus tangibles, ces derniers mois , et notamment , certains d’entre eux qui coutaient plus chers au Maroc que dans leur pays d’origine) le souci majeur du ministre et de son administration aura été de répondre à deux questions clés qui urgeaient pour le citoyen et pour les professionnels : l’accessibilité et le prix. Ainsi, en adoptant une politique spécifique, bien concise, l’administration El OUARDI a opté pour une approche participative se fondant sur l’implication des différents intervenants concernés par ces préoccupations, entre autres, et surtout les professionnels du secteur (de l’industriel jusqu’aux officinaux en passant par les grossistes).

 

Sur les choix effectués, les modes de financement opérés, Monsieur le Ministre aura indiqué aux intervenants que l'accessibilité aux soins, la justice sociale, l'équité et la solidarité constituaient  les principes fondamentaux de la politique nationale marocaine en matière de santé et de population.

Précisant , par ailleurs , que l'amélioration de l'efficience des services de santé exige la refonte du dispositif organisationnel, l'élaboration et la mise en œuvre de stratégies adaptées et la valorisation des ressources humaines et matérielles.

Les objectifs à atteindre en vue d'une plus grande pertinence et performance du système de santé doivent s'articuler autour des pôles majeurs liés respectivement à la consolidation de la régionalisation, l'effectivité de l'intersectorialité, le développement d'un système fiable d'information, cimentés par la formation, notamment continue, et la communication.

 

En réponse à de nombreuses interrogations qui ont fusé sur la possibilité pour le Maroc d’aider certains pays de l’Afrique subsaharienne  à lutter contre la hausse des prix des médicaments, Monsieur le Ministre, s’appuyant sur les récentes 1eres Assises Nationales du Médicament et des Produits de Santé qui se sont tenues , dans la localité de Skhirat , a rassuré ses interlocuteurs sur la détermination de son Département Ministériel à voguer , tous azimuts , pour une réelle coopération sud-sud  .

Prenant la balle au bond, S.E.M.Abdu Razzaq Guy KAMBOGO, louant les avancées notoires en matière de coopération sanitaire entre le Royaume du Maroc, et la République Gabonaise, a émis le très vif désir de voir les accords tissés entre les deux pays, dans ce secteur du médicament, connaître, le plus immédiatement possible , une mise en œuvre effective .

S.E.M.Ismaïla NIMAGA , Ambassadeur de la République Centrafricaine ,et Doyen du Corps Diplomatique , accrédité au Royaume du Maroc , au nom de l’ensemble de ses homologues , a remercié Monsieur le Ministre et les dirigeants de la Fondation Diplomatique pour avoir permis aux uns et aux autres de s’imprégner , encore davantage , des différentes donnes de la politique sanitaire du Royaume du Maroc .

Après lui avoir assuré des encouragements de l’ensemble des Chefs de Missions Diplomatiques  pour la vision déployée et les actions menées à la tête de ce Département Ministériel , le Doyen du Corps Diplomatique a remis à Monsieur le Ministre , un certificat au bas duquel se trouvaient apposées les signatures de tous les participants à ce tour de table .

PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM