Activités de Sa Majesté MOHAMMED VI en Côte d'Ivoire !

Vendredi, 28 février, 2014 - 22:14

Sa Majesté le Roi, Amir Al Mouminine, accomplit la prière du vendredi à la Grande mosquée Rivera à Abidjan

Au début de son prêche, l'Imam a cité des versets du Saint Coran dans lesquels Dieu dit «Seuls les gens doués d'intelligence réfléchissent bien, ceux qui remplissent leur engagement envers Allah et ne violent pas le pacte, qui unissent ce qu'Allah a commandé d'unir», soulignant que la noble religion de l'Islam a accordé une importance particulière à la communication, à la connaissance mutuelle, à l'échange et à la concertation. Dieu le Très-Haut a ainsi créé les humains sous forme de nations et de tribus et les informés qu'Il les a créés ainsi pour qu'ils s'entre-connaissent et échangent entre eux, a rappelé l'imam, citant à cet égard la parole de Dieu disant «Ô hommes, Nous vous avons créés d'un mâle et d'une femelle et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez».

À la fin de son prêche, l'Imam a adressé des remerciements à S.M. le Roi, Amir Al Mouminine, descendant du Prophète Sidna Mohammed, pour ses actions et ses initiatives, et élevé des prières au Tout-Puissant pour accorder assistance et soutien au Souverain, et le protéger en tout lieu et en tout moment, le couvrir de la bénédiction des noms de Dieu le Très-Haut, et de le combler de Sa gloire et de Sa sollicitude, de Sa grâce et de Sa générosité en religion, ici-bas et dans l'au-delà.

 

Amir Al Mouminine offre 10 000 exemplaires du Saint Coran à la structure ivoirienne chargée des affaires religieuses

Sa Majesté le Roi MOHAMMED VI, Amir Al Mouminine, a bien voulu faire don de 10.000 exemplaires du Saint Coran au profit de la partie ivoirienne en charge de la gestion des affaires religieuses, à l'issue de la prière du vendredi que le Souverain a accompli

Il s'agit du premier lot d'exemplaires du Saint Coran offert, dans le cadre de l'application des hautes instructions royales relatives à la satisfaction, par cette Fondation, des besoins des mosquées des pays d'Afrique de l'Ouest en exemplaires du Saint Coran selon la version warch, d'après Nafi, adoptée par le Royaume et ces pays.

 

Le Souverain lance à Abidjan les travaux de réalisation d'un village de pêche

Sa Majesté le Roi MOHAMMED VI, accompagné du Premier ministre ivoirien, M. Daniel KABLAN DUNCAN , a procédé dans la localité de Locodjro (Commune Attécoubé, Abidjan nord), au lancement des travaux de réalisation d’un village de pêche, avec un coût de 18 millions de dirhams (MDH).

À fort impact social, ce projet devra participer au redressement du secteur de la pêche artisanale, à travers la valorisation et l'amélioration de la qualité du produit et la promotion des conditions de vie et de travail des pêcheurs, des mareyeuses, des sécheuses et fumeuses de poisson. Il permettra également la création de nouveaux postes d'emploi, l'augmentation du revenu des bénéficiaires, ainsi que l'amélioration des conditions sanitaires et hygiéniques, l'objectif étant un développement humain durable et intégré.

 

S. M. le Roi préside à Abidjan la cérémonie de baptême d'une voie express portant le nom du Souverain

Sa Majesté le Roi MOHAMMED VI, accompagné du Premier ministre de la République de Côte d’Ivoire, M. Daniel KABLAN DUNCAN, a présidé la cérémonie de baptême d'une voie express du nom du Souverain.

À cette occasion, S.M. le Roi et le Premier ministre ivoirien ont dévoilé la plaque commémorative de la voie express Abobo-Anyama qui porte désormais le nom de S.M. le Roi Mohammed VI, sous les applaudissements et les vivats d'une foule nombreuse venue assister à cet événement mémorable. Baptisée «Voie express Mohammed VI», en considération pour l'auguste personne du Souverain, cette artère de 4,6 kilomètres dessert au quotidien 500 000 usagers et relie des agglomérations peuplées de plus de deux millions d'habitants.

«La Voie express Mohammed VI», dont les travaux de réhabilitation seront achevés en juin 2014, permettra d'améliorer le cadre de vie et les conditions de transport dans les communes d'Abobo et d'Anyama, de rendre plus fluide la circulation sur ce tronçon principal par l'augmentation de la vitesse de référence de 30 à 60 km/h et de réduire le coût d'exploitation des véhicules.

Synthèse : Service Presse et Communication AHRRGM

Source : Le Matin du Sahara / MAP