Accroitre la rentabilité des petits exploitants agricoles

Accroitre la rentabilité des petits exploitants agricoles
(Infos Gabon 15/11/2011)

Libreville, 15 novembre 2011 (Infos Gabon) – Le 6e forum régional du Fonds International de Développement Agricole (FIDA) pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre s’est ouvert lundi dernier à Libreville sous le thème de « La rentabilité et la productivité des petites exploitations agricoles ». A-t-on constaté.

Organisé et financé conjointement avec le ministère gabonais en charge de l’Agriculture, ce forum de quatre jours rassemble plus de 250 acteurs du développement rural de la région comprenant les représentants des Gouvernements, des leaders des organisations paysannes, des partenaires au développement, des centres de recherche, et pour la première fois, des représentants du secteur privé.

L’agriculture au sud du Sahara est caractérisée par les petites exploitations qui constituent le modèle dominant de production, les petits producteurs nourrissant 80% de la population.

Dans les 24 pays que compte cette région, l’agriculture est la principale source d’emplois et de revenus pour 60 à 70% de la population active.

Malgré un taux de croissance qui est passé de 2,3 à 5% en 30 ans, la pauvreté est élevée en milieu rural en Afrique au sud du Sahara. Pour remédier à cette situation les pays se sont fixés l’objectif d’affecter 10% de leur budget national à l’agriculture.

Le FIDA vise principalement à accroitre les revenus des populations rurales et à promouvoir la sécurité alimentaire dans les pays où il déploie ses activités.

Ces dernières années, l’assistance de cet organisme a été rendue davantage nécessaire à cause du phénomène des changements climatiques, qui ont considérablement concouru à la crise alimentaire que connaissent de nombreux pays.

Au Gabon, le Projet de Développement Agricole et Rural (PDAR), en collaboration avec le FIDA, vient de financer pour l’année 2011 70 micros projets dans le Woleu-Ntem (nord). C’est dans cette Province qu’a été conduite une opération pilote du FIDA. Ainsi, le Gabon pourrait profiter de ces assises afin de solliciter auprès du FIDA l’extension du projet à d’autres zones rurales de son territoire.

Dans ce contexte, la rencontre de Libreville a pour objectif principal d’offrir aux partenaires du FIDA une plate-forme de réflexion sur les enseignements à tirer des expériences des uns et des autres, dans les pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre.

Quatre sessions ponctuent ces travaux, dont une thématique ; tandis que les autres portent sur la foire aux savoirs, les méthodes de communication au niveau des pays et le portefeuille.

Les participants seront invités à l’issue des travaux en session, une visite de terrain consacrée à un projet de développement agricole axé sur l’amélioration des moyens de subsistance des petits exploitants.

FIN/INFOSGABON/MM/PK/2011

 

© Copyright Infos Gabon

Visiter le site de: Infos Gabon