Accélérer la réalisation des barrages hydroélectriques de la Ngounié et du Woleu-Ntem !

Vendredi, 25 janvier, 2013 - 10:35

Lors du conseil des ministres du 18 janvier le Président  de la République Gabonaise S.E.M. Ali BONGO ONDIMBA a exigé, que tout soit mis en œuvre pour achever les projets des deux barrages hydroélectriques du Woleu-Ntem et de la Ngounié dans les meilleurs délais, d’autant que les financements sont acquis, notamment auprès de la Banque Africaine de Développement (BAD) pour 57,5 millions d’euros.

Le barrage de la Ngounié, «Impératrice», dont le coût est estimé à 70 milliards de francs devrait dégager une puissance de 84 mégawatts. Il vise à approvisionner les mines de niobium de Mabounié, de manganèse de Ndjolé, les usines de transformation de bois de la province du Moyen-Ogooué et les villes de Mouila et Mandji dans la province de la Ngounié. Il renforcera aussi l’approvisionnement de Libreville et de la Zone Économique Spéciale de Nkok.

Le barrage de l’Okano, «FE 2», dans la Province du Woleu-Ntem s’intègre, quant à lui, dans le cadre du Programme National d’Electrification Rurale qui comprend la création du réseau interconnecté de la province du Woleu-Ntem (Nord) pour plus de 23 milliards de francs CFA. Sa production alimentera la province du Wolem-Ntem, la ville de Ndjolé et renforcera le réseau de Libreville.

Ces projets s’inscrivent dans le cadre des défis du gouvernement gabonais  qui espère booster la production énergétique locale dans les 5000 mégawatts à l’horizon 2020. Ils doivent aussi permettre au gouvernement de supprimer progressivement la production d’électricité à partir d’énergie fossile, notamment le fuel lourd.

Synthèse : FSNB / JCB