8éme Sommet Extraordinaire de la CEEAC à Libreville !

Mercredi, 30 novembre, 2016 - 22:36

Le terrorisme, les questions électorales, la consolidation de la paix, les missions internationales de la paix, l’intégration sous-régionale, la jeunesse, la situation humanitaire, la sûreté et la sécurité maritimes. , étaient au cœur d’une session extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) , qui s’est tenue, ce mercredi 30 Novembre 2016 ; à Libreville, au Gabon .

Le président de la République Gabonaise , Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, par ailleurs président en exercice de la CEEAC et du Conseil de sécurité et de paix de l’Afrique centrale (COPAX) qui présidait  les travaux de cette  8ème Session extraordinaire consacrée à la situation politique et sécuritaire dans la sous-région de l’Afrique Centrale , a déclaré au cours de son allocution d’ouverture de cette conférence de haut niveau que « Face à ces maux qui, non seulement occasionnent d’énormes problèmes humanitaires, mais hypothèquent également la stabilité de nos Etats, ainsi que nos efforts de développement, la Présidence en Exercice de notre Communauté, que le Gabon a l’honneur d’assurer, ne pouvait rester indifférente. Je demeure convaincu que ces problèmes auxquels nous sommes confrontés ne sont pas insurmontables dans une dynamique d’intégration régionale».Alors que l’Afrique demeure la région la plus touchée par les crises sécuritaires et politiques, les dirigeants de la CEEAC ont, sous l’impulsion du chef de l’Etat, , pris des mesures urgentes qui passent par :

  • Un renforcement de la coordination des efforts de surveillance et de collecte des renseignements en temps réel entre les Etats en vue de prévenir la montée de l’extrémisme violent et du terrorisme,
  • Un soutien aux efforts d’intégration économique régionale grâce notamment à l’établissement d’une Zone de libre échange (ZLE),
  • Le renforcement de la coopération avec la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) dans le domaine de la lutte contre le terrorisme,
  • Un appel au dialogue dans les pays de la sous-région touchés par les conflits politiques.

 

Des mesures qui devraient permettre à l’Afrique centrale de faire face aux défis majeurs qui menacent la paix et la sécurité de ses populations.

 

De fait , depuis sa nomination à la présidence de la CEEAC, le chef de l’Etat Gabonais s’est engagé à faire progresser le processus d’intégration de la sous-région tout en se focalisant sur les domaines prioritaires tels que la réforme de la communauté, la paix et la sécurité, l’environnement et le développement durable.

Ce 8ème sommet sur les questions sécuritaires en Afrique centrale intervient un an après celui consacré à la situation politique, sécuritaire et humanitaire en République centrafricaine qui s’était   déjà tenu à Libreville. 

 

  

Outre le Président de la République Gabonaise , trois  autres Chefs d'Etat étaient présents , à Libreville : S.E.M. Paul KAGAME , du Rwanda , dont c’était  le premier sommet depuis le retour l’année dernière de son pays dans la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) .S.E.M. Idriss DEBY ITNO , du Tchad , venu à Libreville avec son ministre des Affaires étrangères, Moussa Faki Mahamat, candidat à la présidence de la Commission de l’Union africaine (UA). et S.E.M. Faustin-Archange TOUADERA ,de la République centrafricaine , dont le pays peine à sortir d’une ravageuse guerre civile malgré un processus électoral salué par tous. 

Les autres pays ont été représentés par des délégations de haut rang .

PRESSE ET COMMUNICATION AHRRGM

Collaboration: DCP