13éme Conférence de l'Association des Universités Africaines (AUA) , au Gabon !

Jeudi, 30 mai, 2013 - 11:21
Comment articuler la politique de formation universitaire à la stratégie de développement afin de produire des diplômes utiles et directement utilisables dans les marchés de l’emploi et du travail ? Comment les diplômés de l’université africaine peuvent-ils s’insérer eux-mêmes dans le marché du travail avec des capacités de promotion auto-entrepreneuriale susceptibles d’impulser la transformation de nos sociétés ?
Le Professeur Marc ROPIVIA , Recteur de l'Université Omar Bongo de Libreville 
 
 Ce sont là les questions « essentielles » auxquelles la 13ème Conférence de l’Association des Universités Africaines (AUA), qui se tient à Libreville , veut apporter des réponses, a indiqué le recteur de l’Université Omar Bongo du Gabon, le Pr. Marc-Louis ROPIVIA . Se livrant à un véritable cours d’histoire et d’anthropologie, il a noté que ces Assises ont pour tâche essentielle « d’élaborer, de manière concertée, des stratégies, d’harmoniser les différentes expériences de gouvernance académique et ingénieries pédagogiques respectives ». Monsieur ROPIVIA   a plaidé pour des stratégies nationales du développement clairement formulées et surtout pour des investissements massifs dans la formation de ressources humaines hautement qualifiées pour accompagner le processus de diversification de l’économie. 
 
Le Professeur Etienne EHILE EHOUAN
 
Le Pr. Etienne EHILE EHOUAN  , Secrétaire Général de l’AUA,notant que l’excellence a un coût qu’il faut assumer , a rappelé les grandes thématiques qui seront débattues:
  • la gouvernance universitaire,
  • la recherche ,
  • l’assurance qualité,
  • le financement . 
Pour le Pr. EHILE, « rehausser le défi d’un enseignement supérieur et de recherche performant ne doit pas relever  simplement du seul fait du ministère et des institutions d’Enseignement supérieur, mais constitue une responsabilité historique collective et individuelle pour tous les acteurs de l’éducation ».
 
Les universités et instituts du continent forment 7 à 10 millions de diplômés par an
 
Monsieur le Ministre Séraphin MOUNDOUNGA 
 
Monsieur Séraphin MOUNDOUNGA ,Ministre Gabonais de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et Technique, de la Formation Professionnelle, de la Recherche, chargé de la Culture, de la Jeunesse et des Sports , qualifiant le thème de l’Association des Universités Africaines (AUA) de '' priorité commune à nos Etats et de défi majeur pour notre enseignement supérieur'', a indiqué que la situation actuelle dans nos pays interpelle à plus d’un titre « chaque année, 7 à 10 millions de diplômés sortent de nos universités, écoles et instituts, se présentent sur le marché du travail avec des difficultés de plus en plus réduites d’accéder à un emploi à cause principalement des curricula obsolètes » .
Monsieur le Ministre Séraphin MOUNDOUNGA  , parlant au nom du  Chef de l’Etat Gabonais, S.E.M. Ali BONGO ONDIMBA , à  ,par  ailleurs ,  présenté la politique du Président de la République Gabonaise , en matière d’enseignement supérieur qui s’est matérialisée par l’organisation, en 2010, des états généraux. Les recommandations ont été intégrées dans le plan stratégique qui met un accent particulier sur les formations professionnalisantes, en rapport avec le secteur privé associé dans l’élaboration des curricula.
 
Synthèse : FSNB / JCB
Avec : LE SOLEIL